Articles commentés

Traitement des acouphènes par la sophrologie

Calmez-vous, c’est le week end… Cette fois-ci c’est du costaud. On ne rigole pas ! La sophrologie est une science… Vhttp://www.sophrologie-acouphene.com/acouphene.php Vous apprécierez la déco « Feng Shui salle de bain » du site, les caractères bleu océan,...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

Le shit vous met les feuilles en salade

Posted by Nono | Posted in prevention, santé | Posted on 31-10-2008

Mots-clefs :, , , ,

17

Charb7 Le shit vous met les feuilles en salade
Charb

L’incitation à la consommation de cannabis sur des forums de santé prétendument sérieux va bon train. L’idée m’est venue de décrire les effets du cannabis sur nos oreilles. Il y a quelques mois, j’ai voulu vérifier si la plante magique pouvait, comme le prétendent certains prépubères : « faire diminuer les acouphènes ». Sachant que le Tétra-Hydro-Cannabinol est ototoxique (shit caca pour les oreilles) ce n’est pas sans une certaine appréhension que j’ai commencé à inhaler la fumée qui fait rire…
Au bout de quelques minutes, je ne riais plus… mais alors plus du tout ! Une montée jamais atteinte dans les aigus, des basses de slap … Un concerto cauchemardesque, une fanfare nocturne, les acouphènes étaient devenus les cris de mille et un dauphins échoués. L’hyperacousie m’avait transformé en violoncelle, l’archet grinçant à chaque bruit, me faisait vibrer comme jamais.
Je maudissais celui ou celle qui, un jour, avait dû m’encourager à tenter l’expérience.
Il m’a fallu un bon mois pour m’en remettre.
Un conseil : mangez plutôt de la salade bio mais de la vraie…

Génération MP3 pas mais trop paumée

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 30-10-2008

Mots-clefs :, ,

0

Concers+MP3 Génération MP3 pas mais trop paumée
2008 10 30 015140 Génération MP3 pas mais trop paumée

Je lis des messages assez encourageants sur les forums MP3.
Certains connaissent les acouphènes et ne prennent pas vraiment ça à la légère. D’autres, malheureusement atteints, y vont de leur laïus préventif.
Quand un chieur met son grain de sable dans les oreilles, il se fait rabrouer à grands coups de MDR mitrailleur. Certes, ce ne sont peut- être que deux ou trois forumeurs égarés parmi des milliers d’utilisateurs…
http://hyperac.blogspot.com/2008/10/les-jeunes-francais-d2brident-leur-mp3.html

la Star Ac des médocs

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 29-10-2008

Mots-clefs :,

1

Rivotril2 mg la Star Ac des médocs
Rivotril , tout le monde « vote contre » mais on en redemande… On ne sait d’ailleurs même pas pourquoi on s’est mis à compter les gouttes un soir. Sans doute après un « coup de blouse » ?… On oublie tout, sauf de prendre sa dose de poison mentholé. On n’a pas besoin de voler pour s’en procurer, le médecin vole à notre secours en cas de manque. Il n’y a pas de remède au Rivotril.
« Rive-autre-île » où l’on comprend qu’il sera difficile de s’en échapper sans un autre remède au manque de sommeil… Sale drogue !

Témoignage de Nicko

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 28-10-2008

Mots-clefs :, , , , , , , , , , ,

10

J’ai subi un traumatisme acoustique le 14 octobre 2006, lors de l’un de mes concerts (j’étais chanteur dans un des groupes qui jouaient ce soir là) dans une salle plutôt mal conçue, au réglage sonore sans limitation de décibels (Palais Bar à Paris).
J’ai eu un traitement d’urgence (vasodilatateurs et cortisone) afin de traiter mes acouphènes et mon hyperacousie, qui étaient faibles à l’époque. Un ORL assez spécialisé dans le domaine m’a conseillé d’aller voir un audioprothésiste afin d’effectuer une thérapie aux bruits blancs 8h par jours pendant 3 mois (location d’appareil = 350 Euros pour 6 mois).
Au fur et à mesure, tout allait mieux, j’ai été agréablement surpris par l’efficacité de ces appareils.
Les divers ORL que j’ai pu consulter m’ont affirmé que je pouvais reprendre la musique en groupe, protégé avec des prothèses auditives – 25 dB(A). J’ai donc réintégré un groupe en tant que guitariste, protégé avec protections – dB(A) + casque de chantier – 30 25 dB(A) (je voulais être prudent). Cinq mois se sont passés sans problème, où je n’ai fait que des répétitions. Mais suite à un concert donné le 21 juin 2007 (avec toujours autant de protection auditive), j’ai subit de nouveau un traumatisme : J’en ai déduit que lorsqu’on est atteint par l’hyperacousie, même légèrement, la musique en groupe est à proscrire sous peine d’aggravation des effets). J’ai hélas la ferme impression d’avoir été mis en grave danger par l’ignorance des divers ORL que j’ai pu voir : ils permettent aux gens souffrant d’hyperacousie de fréquenter les milieux de musique amplifiée dépassants les 80 dB(A), alors qu’ils ne connaissent pas suffisamment les risques, la cause et les mécanismes de cette pathologie.
Depuis ma vie est un véritable enfer. Malgré un nouveau traitement d’urgence, cela ne s’est jamais amélioré. J’ai même réessayé de faire une thérapie aux bruits blancs, mais je ne les supporte plus : je suis apparemment trop atteint pour que cela re-fonctionne (douleurs et augmentation des symptômes après plus heures de port d’appareils).
Le bilan :
Aujourd’hui, après plusieurs mois de repos, je ne perçois qu’un acouphène supportable. Cependant, mon hyperacousie est devenue si invalidante et insupportable suite à ce second traumatisme, qu’il m’est quasiment impossible de sortir de chez moi sous peine d’aggravation.
C’est un véritable cercle vicieux : si l’on se protège avec des bouchons, l’hyperacousie augmente et si l’on ne se protège pas du tout, elle augmente aussi.
Ma vie est donc devenue infernale et très limitée :
Je ne peux plus sortir comme avant (soirées, bars, cinéma etc.) voire ne plus sortir du tout (Exemple : les bruits de la circulation me fatiguent énormément et me font mal, je ne peux plus emprunter les transports en commun),
. J’ai du arrêter la musique en groupe,
. J’ai des douleurs régulières aux cervicales et à la nuque,
. J’ai des symptômes divers (céphalées, nausées, vertiges, insomnies),
. Je suis en dépression permanente (je suis actuellement sous anti-dépresseurs),
. J’ai des difficultés de concentrations, je ne peux plus exercer mon métier en tant que vendeur de produits ludiques (bruits ambiants fatigants et musique dans les magasins) et ma vie sociale commence vraiment à être affectée (même si j’ai ma conjointe, mes parents et des amis proches pour me soutenir).
Bref, je ne vis plus… J’ai quasiment tout perdu : mon bien être moral et physique, ma plus grosse passion qui est la musique et surtout, je n’arrive pas à envisager mon avenir professionnel. Ainsi, étant jeune et ne pouvant plus exercer mon métier, je n’aurai bientôt plus de ressources financières (je suis en situation précaire actuellement). Ma conjointe et ma mère (divorcée) supportent financièrement mon handicap. Il est d’ailleurs difficile de subvenir aux frais des prescriptions de soulagement non remboursés sans avoir d’emploi. Aujourd’hui, je m’occupe la plupart du temps au calme, chez moi, en attendant d’être déclaré invalide.

Le Pentagone aide la recherche sur les acouphènes

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 27-10-2008

Mots-clefs :, ,

2

Fig8 Pentagone Le Pentagone aide la recherche sur les acouphènes
Pas moins de cinquante millions de dollars seront versés à la recherche sur 10 ans, pour qu’elle puisse endiguer ce fléau qui n’épargne pas les GI’s. Douze millions d’américains souffriraient d’acouphènes, un chiffre en constante augmentation du fait de l’utilisation des MP3 et des téléphones portables.
La moitié des vétérans de l’armée américaine des guerre d’Irak et d’Afghanistan souffrent de bourdonnements d’oreilles, phénomène directement imputable aux armes de guerre et aux explosions.
J’imagine de surcroît que les GI’s ne sont pas privés de MP3…

source : http://www.detnews.com/apps/pbcs.dll/frontpage


Bruitparif

Posted by Nono | Posted in prevention, santé | Posted on 26-10-2008

Mots-clefs :, , ,

1

Bruitparif est une association de lutte contre le bruit dont les missions sont assez vastes et les partenariats nombreux.
Force est de constater qu’elle fait un travail remarquable en Ile de France depuis sa création en 2004, il s’inscrit dans le cadre du projet européen « Silence ». http://www.silence-ip.org/site/index.php?id=33
Récemment, une campagne de prévention fut organisée lors des 10 ans de la Techno Parade. Je ne sais si « l’objectif zéro acouphène » a été atteint… Souhaitons le.
Rodrigue et Nicko (non c’est pas le nom d’un bar gay) ont également été interviewés pour témoigner des difficultés de santé et sociales auxquelles ils sont confronté depuis leur traumatisme sonore.

BRUITPARIF

Témoignages Nicko et Rodrigue

Les oreilles des militaires à l’épreuve du feu

Posted by Nono | Posted in prevention, santé | Posted on 24-10-2008

Mots-clefs :, , , ,

1

20050919155251 Les oreilles des militaires à lépreuve du feu
Le médecin en chef Angot met en garde ses étudiants en médecine militaire de Lille II contre les risques de traumatismes sonores dans l’armée. Ce powerpoint instructif et bien documenté de février 2006 a le mérite d’insister sur les traitements d’urgence : perfusions de corticoïdes, oxygénothérapie hyperbare, Inhalations d’oxygène, techniques d’hémodilution.
On est loin des rendez-vous chez l’acupunteur du coin…
Un chapitre est consacré à la prévention et ça ne plaisante pas….

Un regret néanmoins, le médecin chef ne mentionne à aucun moment l’hyperacousie comme séquelle possible d’un T.S.A.
http://medecine.univ-lille2.fr/pedagogie/contenu/discipl/med-militaire/traumatismes-sonores.pdf

Les musiciens de classique n’échappent pas aux problèmes auditifs

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 24-10-2008

Mots-clefs :, , , , ,

1

Haute Vienne festival musique classique 2 Les musiciens de classique néchappent pas aux problèmes auditifs

Contrairement à une idée reçue, les acouphènes, l’hyperacousie et la surdité ne sont pas seulement le tiercé perdant réservé aux musiciens de rock ou de techno. La musique classique peut malheureusement entraîner les mêmes maux. C’est ce que révèle une étude finnoise, les chercheurs nordiques se sont penchés sur la fosse d’orchestre. Résultat : 15 % des musiciens de l’étude souffraient d’acouphènes permanents, 41 % d’acouphènes temporaires (pour ceux jouant en groupe) les solistes étaient 18 % à en être affectés.
L’étude nous apprend que 43 % des musiciens classiques souffrent d’hyperacousie (je trouve le chiffre énorme…)
Je zappe le chapitre concernant le stress des musiciens et celui sur les bouchons inconfortables, vous lirez la suite ici :
http://french.hear-it.org/page.dsp?page=6410


Soulager les acouphènes, méthode Maria Holl

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 24-10-2008

Mots-clefs :

0

Soulager les acouphenes Soulager les acouphènes, méthode Maria Holl

Il existe encore une méthode infaillible en provenance de Chine pour « couper le sifflet » (ça vous le coupe n’est-ce pas ?…)
6 mois d’entraînement, chez soi, à raison de 25 minutes par jour pour : « retrouver la tranquillité auditive »…
Encore du taoïsme à la petite semaine pour citadins stressés. Celle-ci nous permet « d’apprivoiser nos acouphènes »( ces sales bêtes sauvages) à l’aide d’un CD de relaxation à la con.
Le bouquin et le CD vous coûteront 20 euros. Petit détail amusant pour cette énième méthode « relaxo-tinnitesque » : vous devrez dédier les exercices de respiration à une personne qui compte pour vous. Je sais pas moi ? votre banquier par exemple…

Témoignage de DJ Cheedo

Posted by Nono | Posted in prevention, santé | Posted on 22-10-2008

Mots-clefs :, , , , , , , , , , ,

2

Bonjour,

« Avant de commencer, je veux que vous sachiez que mon message relève plus du conseil que de la plainte même sur mon état de santé.

Je suis un Disc-jockey rennais de 29 ans et cela fait maintenant 2 ans que je fais de l’hyperacousie. J’ai commencé à avoir mes premiers symptômes en janvier 2005. A l’époque, je mixais dans un bar de la ville 3 soirs par semaine, de 21h à 1h du matin. J’ai été résident de cet endroit de mars 2004 à mars 2007 totalisant environ 300 soirées. Le bar était (et est toujours!) tout le temps plein et l’ambiance du feu de Dieu. L’endroit s’apparente d’ailleurs plus à une discothèque en terme d’ambiance qu’à un bar. Musique très forte, cris, gens qui dansent…l’ambiance quoi!

Fidèle à mon poste, je prenais mon travail très au sérieux (bien que très mal payé) et ne ratait que très rarement une soirée en tant que Dj résident, passionné et motivé. J’ai commencé donc à me faire connaître petit à petit à l’échelle locale et par conséquent misé de plus en plus sur la musique pour me construire un avenir professionnel. Seulement voilà…je bossais avec du matériel de merde (casque notamment) et avec une enceinte de retour (Bose pour ceux qui connaissent) située à 60 cm de mon oreille droite. Un soir je me suis pris une « châtaigne » au casque par mégarde, un choc sonore violent qui m’a littéralement explosé les oreilles. Premier choc qui fut sûrement l’élément déclencheur même si je ne m’en suis pas tout de suite rendu compte.

A côté de cela, m’entrainais beaucoup chez moi et passais donc régulièrement entre 8 et 10 heures par jour à mixer Jusque là ça allait….puis vint le jour où j’ai commencé à entendre un moustique voler dans l’appartement d’à côté le soir en me couchant…J’avais l’impression d’avoir développer mon audition à force de faire travailler mes oreilles! Mais quel con! Je continue sans me soucier à enchaîner les soirées et cette sensation étrange commençe à être accompagné de bourdonnements, comme si j’avais les oreilles constamment bouchées. Les mois passants, je me rends compte que quelque chose n’allait pas. Répondre au téléphone commençait à devenir problématique et je ne supportais plus tout un ensemble de bruits de la vie de tous les jours. Je vais voir un ORL, le type diagnostique de l’hyperacousie et des lésions auditives. Il ne me dit rien de plus et ne se montre pas très perspicace dans ses explications quand je lui demande de développer ma pathologie. S’en suit un mois d’arrêt. Je me dis que c’est comme une petite entorse et que dans un mois tout sera fini. C’était en janvier 2006. Je reprends les soirées, enchaine les extras et les concerts. Je commence à avoir sérieusement mal. J’investis dans des bouchons « pianissimo ». Le prix : 150 euros les deux chewing-gum gums percés et modelés à mon oreille, bien évidemment pas remboursé par la sécu et sûrement pas au frais de mes employeurs quand même…! C’est donc bibi qui racle mais peu importe le prix, il fallait me protéger.

Je reprends donc le mix avec mes pianissimos (bien que gênants) pensant que voilà, je ne pouvais plus avoir de problèmes…Erreur! Je réalise vite que mon temps de résistance à l’exposition sonore est de plus en plus court et que les bruits du bar et de la musique m’affectent de plus en plus. L’hyperacousie avait fait sa place dans ma vie.

En mars 2007, je tombe sur un article de journal effrayant où témoigne un Dj de ma région qui souffre d’hyperacousie sévère. Je prends immédiatement contact avec lui et constate les dégâts auxquels je m’expose si je continue. Il me conseille vivement de tout laisser tomber avant de devenir comme lui, chose que j’éxécute sur le champ…larmes aux yeux voyant tous mes rêves s’écrouler.

Cela fait presque 5 mois que je n’ai pas animé soirée. Cela me manque horriblement. Je ne peux plus aller en concert et fuis les ambiances bruyantes. Je suis sinon Assistant d’éducation en Collège et vais devoir arrêter ce job également car les cris des enfants m’insupportent. Je cherche un lycée car plus tranquille. Beaucoup de gens pensent que je fabule et d’après ce que je lis sur les forums, je ne suis pas seul.

Jours après jours, je prends conscience que j’ai à présent un handicap et que je ne suis plus comme avant. Je pense à présent faire un dossier COTOREP. Je sais cependant que je ne suis pas encore trop atteint et que pleins de personnes souffrent dix fois plus que moi et rêverais d’être à ma place car il est vrai que quand je lis certains témoignages, j’ai l’impression d’être privilégié.

Ma peur maintenant est que ma situation s’aggrave même si je me suis arrêté à temps. Je continue pourtant à mixer dans ma chambre et à une émission radio, en studio, et en faisant très très attention avec le casque, et à volume peu élevé. De toutes façons, au bout d’une heure, j’en veux plus…moi qui mixais en live 7 heures d’affilées en faisant des pauses juste pour aller aux toilettes!!! Voilà ce que j’ai gagné me direz vous.
Enfin voilà, j’en ai terminé. Alors si tu es Dj ou que tu travailles dans la musique, fais bien attention. Respecte les temps de pause et surtout protège toi en soirée si tu veux pouvoir continuer à exercer ta passion assez longtemps et ne pas devenir handicapé…même léger! »