Articles commentés

Symphonie pour 54 chaussures

Ce serait une « performance » qu’un hyperacousique tienne cinquante quatre secondes à cette expo d’Ingrid Bachmann, intitulée « Symphonie pour 54 chaussures » et présentée à la Galerie des arts visuels de Laval au Québec. Pistonnée !…Soit...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

Guérir des acouphènes : témoignage positif

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 14-10-2008

Mots-clefs :, , , , , , ,

6

« Je voulais déjà remercier toutes les personnes avec qui j’ai pu avoir des contacts grâce à ce forum (nono, pioutte76, …).

Les échanges que j’ai eu avec eux m’ont permis de passer de très dures épreuves qui dieux seul sait où elles auraient pu me mener.

Je vais vous raconter mon histoire et vous comprendrez pourquoi ce peut-être un message d’espoir pour certains.

Nous voilà début avril, musicien rock depuis 17 ans (batteur notamment), je rentre à la maison avec la tête « dans le seau » et des sifflements dans les deux oreilles qui me donnent l’impression qui sont dans tout mon crâne.

Cela m’était déjà arrivé, rarement à ce point mais bon je n’avais pas plus peur que ça. Or essayant de m’endormir, je remarque que j’ai énormément de mal à en faire abstraction. Je me laisse 24 h avant de paniquer.

Je me fais, le soir suivant, des massage pour essayer de m’enlever l’effet « tête dans le seau », mais cela fonctionne très peu. Je fonce voir mon généraliste, il me dit que ce serait dû à de l’hyper-tension qu’il a décelé au bout de seulement 1/4 d’h de consulte. Il me file du coversyl (un beta-bloquant) et hop, au revoir.

10 jours passent, je vais voir mon médecin de famille qui me prescrit un scan et un bilan sanguin, m’enlève le coversyl et remplace tout ça par du vastarel et du rivotril. J’ai refusé de prendre du rivotril vu les effets secondaires.

1 semaine plus tard et tous les exams effectués, je retourne voir mon médecin de famille qui me dit que tout est ok, p-ê un IRM à faire, et m’oriente vers un ORL.

A force de massage et p-ê d’accoutumance, les sifflements me semblaient moindres et j’avais moins l’impression que je venais de descendre de l’avion. Jusqu’aux examens que j’ai passé, je n’ai pas fermé l’oeil avec tout ce qui me passait par le tête plus mes crises de panique dû à l’hyper concentration que j’avais faite sur mes acouphènes.

L’ORL que je vais voir me dit qu’il faut que j’aille faire un audiogramme en urgence, il me prescrit des corticoïdes (solupred) à hautes dose (80 mg/jour) sur 5 jours. il me dit qu’il n’y croit pas trop mais que ça peut marcher car mon effet tète dans le seau est du en fait à un oedeme qui aurait été créé suite au trauma sonore, mon hypertension était donc ponctuelle.

Miracle, je sens mon crane tout entier se décongestionner et mes sifflements me laisse de plus en plus tranquille.

Je vais 2j après (vive les urgences ORL!) faire mon audiogramme chez, heureusement, un ORL très compétent. Il me dit qu’effectivement, j’ai subit un « blast » sonore mais que j’avais aussi un problème très ancien de pression mal régulée due à une trompe d’eustache inflammée.

En plus du vastarel 35 et du solupred, je me retrouve avec un antihistaminique (Telfast 120 mg) plus un corticoïde à pulvériser dans le nez (Nasoflex). Ce qui fait qu’au bout d’un mois et demi après mon trauma j’ai pratiquement récupéré mais g toujours des sifflements très légers que je classerai à 1 ou 2 /10 sur une échelle de nuisance alors qu’au début ils étaient plus vers 7 ou 8, car je n’entendais que ça.

Donc un conseil, consulter un ORL directement, voire plusieurs et très vite !!! Peut-être que je répète ce qui a certainement déjà été dit mais je ne voulais pas faire comme certains qui ne viennent là que quand ça va mal, moi ça va beaucoup mieux et je suis venu donc le partager pour réconforter ceux qui vont mal.

Il paraît que je suis un cas classique ou d’école comme m’ont dit les ORL que j’ai consulté, donc je pense ou plutôt j’espère que ça va aider pas mal de gens qui étaient dans mon cas à cogiter et à tourner en rond toutes ces nuits blanches.

En espérant que ça aide quelqu’un, peut-être à bientôt et encore merci pour tout! »

Témoignage de Prgalder, un ami batteur, paru le 23 Juillet 2007 sur :
SOS AUDITION

lg share fr Guérir des acouphènes : témoignage positif

Articles liés

Comments (6)

salut

je vien de voir ton article, je connais les accouphénes , ma mére en a eu pendant 7 longues années et sa continue encore parfois .
et pour le rivotril … je suis d'accord sur les effets secondaires mais pour elle sa la bien aidé, dans son cas, c'est a peut prés passé grace au psychiatre .

les gens ne comprennent pas se genre de maladies , elle n'est que trop peu connu du a son manque de connaissance par les medecins , car selon les cas soit sa passent tout seul, soit les gens se suicides , et si ils se sucident pas il en meurt quand même …

tu as eu de la chance

bonne continuation

En effet on manque encore cruellement d'information.
Tant mieux pour ta grand mère si le Rivotril l'a aidée.
D'ailleurs le Rivotril m'aide aussi.
Je ne suis pas l'auteur de ce témoignage même si je le publie;-)

[...] out. Ne vous attendez pas à des révélations très intimes puisqu’il avoue à travers témoignage être victime d’acouphènes … Rien de nouveau sous le soleil si ce n’est, encore [...]

Bonjour,
Suite à une conversation téléphonique hier qui m’a provoqué des douleurs à l’oreille j’ai depuis un son constant comparable à des acouphènes. Je ne sais pas quoi faire ni qui appeler, nous sommes dimanche. Je m’inquiète énormément. si vous pouviez m’aider ou me conseiller… J’ai peur qu’elles restes toute ma vie. Elles ne m’ont pas empêchées de dormir hier soir pour vous donner une idée de leur intensité mais elles sont quand même la et constamment. Je ne vais jamais a des concert ni en boite, je ne pratique pas de musique c’est seulement depuis cette conversation téléphonique qu’elles sont présente. Peut être es-ce juste passager ? En tout cas j’ai l’impression d’avoir perdu de l’équilibre et une douleur s’accompagne parfois de ce bruit insupportable.
Merci d’avance.

Le coversyl n’est pas du tout un bêta bloquant!! C’est un inhibiteur de l’enzyme de conversion. Cela n’a rien à voir…

Bonjour

Je voulais juste dire qu’on guérit des acouphènes, au tout début ça rend la vie impossible puis avec le temps ça s’estompe ou on s’y habitue, en tout cas ça ne m’empêche plus de dormir ni de vivre normalement, le psychiatre que j’ai consulté en avril 2015, 2 mois après le début des acouphènes m’a prescrit du Deroxat (anti dépresseur) ce qui m’a certainement aidée je prends aussi du Donormyl un médicament que l’on peut se procurer sans ordonnance et qui aide à dormir. Je suis actuellement en pleine forme et je songe à arrêter progressivement l’antidépresseur. Gardez espoir

Rédigez un commentaire