Articles commentés

Belinda Cannone : le livre sur l’hyperacousie

Enfin ! enfin, un livre sur l’hyperacousie. Belinda Cannone nous raconte la vie de Jeanne, une fillette qui « entend trop ». Je n’ai pas lu ce livre et peu importe mon avis littéraire puisque l’intérêt est bien une petite médiatisation de notre pathologie...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

J’ai trop bu j’entends plus

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 18-10-2008

Mots-clefs :, , , ,

1

11475 CultureRugbyBubble Jai trop bu jentends plus

La consommation d’alcool limiterait notre capacité à entendre (au sens premier du terme…). C’est du moins ce que révèle une étude britannique parue en juin dernier. Alcool + Bruit ou Alcool/bruit = dégâts auditifs.
Les chercheurs ont démontré que le bruit n’était, en effet, pas l’unique responsable de ce qu’on appelle outre-manche : « la surdité cocktail party». Siffler une demi-bouteille de Jack Daniel’s en discothèque entraînerait donc une diminution temporaire des facultés auditives. L’étude fut basée sur 30 adultes sains, consentants et majeurs de 20 à 40 ans. Précisons qu’aucun ne présentait de problèmes auditifs. Après quelques rasades de spiritueux dont les chercheurs gardent le secret, tous nos cobayes « éthylisés » pour la bonne cause, subirent des pertes auditives notables dans les basses fréquences et particulièrement lors des conversations (qu’on imagine passionnantes…).
Il semblerait que ce phénomène soit dû à une détérioration par l’alcool du nerf auditif.
Personnellement mes acouphènes explosent après avoir bu un verre d’alcool, sans parler de l’hyperacousie

Source: “The acute effects of alcohol on auditory thresholds”, in BMC Ear and Throat Disorders 2007, 7: 4. Electronic version http://www.biomedcentral.com/1472-6815/7/4.

lg share fr Jai trop bu jentends plus

Articles liés

Comments (1)

J'ai moi-même un acouphène, enfin, j'en avais un ! Choppé à un concert d'Iggy Pop en 2002 ou 2003. J'entendais un sifflement, surtout dans l'oreille gauche… (je suis gaucher, je ne sais pas si ça a un rapport) Cette nuisance sonore (très faible mais présente pour moi et non détectable par l'ORL) a disparu progressivement. Ou alors, je l'ai toujours mais je ne m'en rends plus compte. Ceci dit, j'ai toujours un sifflement d'oreilles un jour après avoir assisté à un concert. Mais je n'ai plus rien maintenant. Je ne suis pas expert mais je pense qu'il y a des troubles plus ou moins réversibles… Je connais quelqu'un, pour s'être mouché dans un avion (donc en altitude), qui souffre malheureusement d'acouphène assez grave. And it's a real pain in the arse for him.

Rédigez un commentaire