Articles commentés

Un jeune sur cinq menacé de surdité

Un article qui met en lumière la dangerosité de la compression du son avec tous les effets pernicieux que cela peut engendrer. Christian Huggonet, ingénieur acousticien, ex-professeur à l’Ecole nationale Louis Lumière décrit ce phénomène inquiétant, inhérent aux nouvelles technologies...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

Le son au cinéma est trop fort

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 23-11-2008

Mots-clefs :, , , , , ,

12

festival+cin%C3%A9ma Le son au cinéma est trop fort

un lecteur du journal Ouest France se plaint du son qu’il juge trop fort dans les salles obscures rennaises. Un pollution sonore dont on parle peu…

« Y. Pouvreau, lecteur, plaide pour que le son des cinémas rennais ne soit pas réglé trop fort.« C’est une bonne nouvelle l’ouverture de toutes ces salles de cinéma où les conditions de visionnage et d’écoute devraient être optimum. J’espère, que les exploitants veilleront à ce que le niveau du son dans ces salles, y compris pour la publicité, demeure acceptable.« Je trouve curieux que l’on néglige à ce point le confort sonore du spectateur alors que les équipements actuels, correctement réglés, assurent une audition confortable sans avoir à atteindre les niveaux sonores pratiqués dans certaines boites de nuit.« Il y a déjà plusieurs années que j’ai renoncé aux salles d’un cinéma rennais à cause de ce problème. La dernière fois où j’ai commencé d’assister à une projection, j’ai dû sortir en cours de séance, incommodé par le niveau sonore que l’on m’imposait. »Ouest France du vendredi 7 novembre 2008.
Voilà un sujet qui me tient à coeur dans la mesure où on en parle moins que les concerts, MP3 ou discothèque. J’avais remarqué que le son dolby surround des multiplex était absolument intolérable. Il y a quelques années, j’assistais à l’avant première de « Bowling for columbine » de Mickael Moore qui avait lieu au MK2 .
Le film a pour thème le problème des armes à feu aux états unis…
En dehors des dénotations qui explosent les oreilles à chaque minute du film, les extraits musicaux ne laissent pas une minute de répit. Même chose dans les UGC, pour la moindre comédie à la gomme, le son est poussé à fond les gamelles… »
Je comprends parfaitement que ce lecteur ait renoncé, à cause du niveau sonore, à retourner dans les salles de cinéma. Cela étant, je pense que la stratégie du « toujours plus » correspond à celle des salles de rock. Bientôt, nous aurons le droit à des séance de pédagogie au ciné. Un ingénieur du son mettra la gomme sur le modèle des concerts de Peace and Lobe. Un autre baltringue passera dans les rangs pour vérifier que l’on a bien enfoncé ses petits bouchons avant la séance…

lg share fr Le son au cinéma est trop fort

Articles liés

Comments (12)

Perso je prend toujours mes bouchons sur mesure pour aller au ciné et ça me va. Je me demande qui s'occupe de régler le son des ciné… c'est quand même rageant!

Hum mystère ! ça fait un bail que j'y suis pas retourné mais ça n'a pas l'air de s'arranger.

[...] 52 cartes. Je percevais très distinctement les bruits anodins qui sortaient des murs comme dans un cinéma dolby suround. La projection continuait sans que je sois capable de quitter la salle, sonné par ce [...]

[...] est remontée contre les concerts où le son est trop fort. Elle nous en fait part dans ce billet d’humeur plutôt bien documenté. Une sorte [...]

[...] aussi dans la musique la part de douleur qu’il y a dedans quand le son est fort le son est fort . je croyais que ca faisait partie de la musique la douleur, elle me retranchait, et ensuite je [...]

Réponse adressée par un cinéma UGC parisien où le niveau sonore durant les bandes d’annonce dépassait vraisemblablement le seuil de douleur auditive. Le cinéma vous explique le plus sérieusement du monde ne pas être en mesure de régler le volume pendant les bandes annonces, celui-ci étant réglé au maximum par défaut…..(et où celui ci dépend du nombre de spectateurs : sale bondée = acouphènes assurés)
Je vous laisse apprécier ce qui suit et appelle au boycott pur et simple de ces cinémas de chaine qui n’ont aucun scrupule à détériorer les tympans de leur clientèle :

« Après vérification auprès de la salle, comme il vous a été expliqué le jour même, le niveau sonore de diffusion ne nous appartient pas, dans une certaine mesure. Il fait partie de l’oeuvre, que ce soit pour le film ou pour les spots publicitaires le précédant, comme l’image avec ses lumières, couleurs et contrastes. Les distributeurs & annonceurs nous demandent ainsi de projeter le film avec un niveau sonore requis, dans les normes fixées, appuyé par les réalisateurs & mixeurs ayant travaillé sur l’oeuvre. Les normes fixées sont de l’ordre de 85 décibels et sont respectées par nos projectionnistes.

Il faut aussi prendre en compte que le volume sonore est réglé en fonction du nombre de spectateurs présents dans la salle. Par conséquent, plus ce nombre est grand, plus le volume est élevé. »

Responsables mais pas coupables à tous les étages…
Je relaye cet appel au boycott des salles « françaises », qui devraient justement la mettre en sourdine étant donné la piètre qualité du cinéma français, de ses acteurs sans envergure, de ses réalisateurs dépourvu d’imagination.
Merci Peretxiko d’avoir fourni ici même la preuve écrite de l’incurie cinématographique.

C’est pareil ici au Quebec!

Le niveau sonore est inacceptable. Comme s’ils ne pouvaient pas ajuster le son….. Foutaise!!

[...] enquête sur les niveaux sonores excessifs dans les cinémas. Nous avions déjà évoqué ce sujet ici même. Le papier paraîtra au mois d’octobre. Il serait toutefois nécessaire d’obtenir [...]

[...] (CSA) a tranché devant l’afflux de courriers réclamant la fin de la publicité au son trop fort. Grâce à la compression sonore, les publicitaires excitaient nos bas instincts consuméristes, au [...]

il semblerait que ce soit commercial tout simplement :
le son stresse, lorsque cobaye stressé il mange
donc son élevé au cinéma égale plus de consommation chez le cobaye, souris, enfant, humain, à vérifier

Non, logique en effet, comme en boîte on pousse le son pour faire danser et boire.

Rédigez un commentaire