Articles commentés

Les dangers des antennes relais

Bonjour, Concernant les sifflements produits par les antennes-relais, et dont se plaignent certaines personnes (une petite minorité, semble-t-il), j’ai un élément nouveau qui semble intéressant : D’abord pour rappel : il y a un peu plus de deux ans, des antennes-relais de téléphonie mobile...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

A qui profite la TRT ?

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 29-11-2008

Mots-clefs :, , , , ,

0

010201 A qui profite la TRT ?

Certainement pas à ceux qui dépensent 1000 euros pour des générateurs de bruit blanc (GBB) qui ne génèrent rien d’autre qu’une aggravation de l’hyperacousie et des acouphènes. Au mieux auront-ils connu un bref soulagement… Une chose est sûre, à part quelques cas isolés, on ne peut garantir une « amélioration de 75 % » comme le font les clowns blancs des :
TCC
Car les chiffres avancés par certaines études fumeuses sont tout aussi spectaculaires en ce qui concerne la TRT. Aussi, à défaut d’analyse fiable, peut-on invoquer la suggestion comme facteur d’amélioration millénaire. Le sorcier-guérisseur du villages ne faisait-il pas autre chose que de persuader le malade qu’il allait gambader en constatant que les breuvages administrés n’étaient d’aucun secours ?
la confiance aveugle dans le sorcier faisait marcher l’invalide…
Le fameux « facteur psychologique » est vieux Hérode.
Cela dit, il sert surtout à masquer l’échec de la seule thérapie physiologique existante : la TRT (Tinnitus Retraining Therapy)
Quel recours pour ceux qui on suivit naïvement les conseils mortifères des ORL insouciants ? Aucun… « Le bruit n’est pas dangereux » ; « surtout évitez le silence » « ne bouchez jamais ». Au bout de 6 mois de ce régime, les pauvres se retrouvent à chercher un clavier d’ordinateur en caoutchouc… Et les pharisiens s’en lavent les mains…
Un illustre professeur qui recrute sa clientèle sur les plateaux télé m’avait même assuré que les traumatisés sonores étaient « psychiatriquement atteints » avant le trauma sonore… Après je veux bien mais pourquoi avant docteur ? Il n’a pas été foutu de me répondre, arguant que c’était un peu « brut de coffre pour le profane » (sous-entendu : compliqué pour l’imbécile).
Le même spécialiste m’avouait que les souris cobayes auxquelles on infligeait 120dB n’étaient pas spécialement stressées ou perturbées avant le trauma. Il se permettait donc de formuler publiquement une contre-vérité sans qu’aucune analyse ne vienne valider ses affirmations péremptoires.

Ainsi en est-il de la TRT, on essaye de se convaincre qu’elle est efficace puisque les disciples de Jastreboff le crient sur tous les toits. Seuls ceux qui ont tenté l’expérience sans jamais y revenir, osent émettre des doutes.

lg share fr A qui profite la TRT ?

Articles liés

Rédigez un commentaire