Articles commentés

Le bruit tape sur les nerfs des dentistes

Je tremble des molaires à l’idée de me rendre chez mon dentiste, mais sait-il qu’il risque gros à faire tourner la fraise ? Hear it nous apprend que le niveau sonore des outils rotatifs crève allègrement le plafond des 100 dB de pollution sonore…http://french.hear-it.org/page.dsp?page=6571 « Gardez...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

TEMOIGNAGE DE CHARLES, GUITARISTE DE METAL

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 21-11-2008

Mots-clefs :, , , , , , ,

2

Bonjour, je m’appelle Charles, j’ai 23 ans et je souffre d’hyperacousie sévère accompagnée d’acouphènes bilatéraux pulsatiles.

A l’âge de 17 ans, je jouais intensément de la guitare électrique dans un groupe métal et j’assistais à de nombreux concerts. Suite à un festival à Dours, mes oreilles se sont mises à siffler pour ne plus jamais s’arrêter. Depuis – je ne vais pas y aller par quatre chemins – je ne me vois aucun avenir.

Je suis en deuxième année d’école de cinéma et je me dis sans arrêt que je n’y arriverai jamais, car c’est un milieu très stressant et bruyant.
Je n’arrive plus à me concentrer et je suis torturé par des maux de tête permanents, douleurs à la nuque et, cerise sur le gâteau, pressions dans les tympans, comme si mes oreilles étaient constamment bouchées.
De plus, je fais mes études à Bruxelles, et je pleure en me levant à l’idée d’affronter les grincements métalliques des trams sur leurs rails.

Sur chaque moment de répit plane cette souffrance qui semble inexorable (je pense que c’est un des fléaux les plus insidieux qui vont frapper notre nouvelle génération).
En clair, je suis révolté. Révolté contre moi même, pour ne pas m’être protégé contre les agressions sonores – mais un gamin de 17 ans est-il assez mature pour se dire qu’il est en train de gâcher sa vie -, mais aussi révolté contre l’indifférence ambiante, l’hypocrisie de certains organisateurs qui devraient être jugés pour demi-homicide (involontaire ou non).

Je termine en disant que mon message n’est pas pessimiste mais réaliste. Je me sens comme un mutilé de guerre, excepté le fait que je n’y ai pas participé.
Je voudrais en écrivant ce message pouvoir faire réaliser aux gens que c’est une vie qui est en jeu, et pas seulement des oreilles ou une simple perte d’audition.
C’est la vie amoureuse, la vie sociale, la vie professionnelle qui en pâtissent.

C’est un avertissement que je lance à tous ceux qui me lisent, ce n’est pas une confession, pour cela il y a les curés ou mieux les psys.
SVP faites que mon message soit publié, c’est le seul réconfort que je peux encore espérer. La dure réalité est aussi le seul moyen de faire comprendre les choses aux gens qui pensent que ça n’arrive qu’aux autres.

lg share fr TEMOIGNAGE DE CHARLES, GUITARISTE DE METAL

Articles liés

Comments (2)

Ce Charles à une langue que j'aime bien!

C'est exactement ce sentiment qu'il décrit que je ressent aussi: "je me sens comme un mutilé de guerre, excepté le fait que je n'y ai pas participé."

et qu'il n'est pas faut de dire que "c'est un des fléaux les plus insidieux qui vont frapper notre nouvelle génération".

Nono, avec tout les témoignanges que tu rassembles, on pourrait presque faire une conférence publique!

ou un banquet des anciens combattants ^^

Rédigez un commentaire