Articles commentés

Billet retour

Des années que je n’ai plus écrit ici, de longues années sans une seule ligne : plus rien à dire, trop à taire, l’angoisse du billet blanc, trop de cafard, pas assez de café… Des mois sans lire : trop d’excuses, de réseaux soucieux, d’écrans d’arrêt. Enfin,...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

La tecktonik à côté de la plaque

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 31-12-2008

Mots-clefs :,

0

tecktonik La tecktonik à côté de la plaque
Alerte au Malibu

Signe des temps : la discothèque le Métropolis à Rungis arrête les frais des soirées tecktoniciennes. La célèbre danse des minets gominés représente un coût prohibitif pour les discothèques. Par conséquent, la clientèle jeune et surtout peu fortunée est devenue indésirable :
« Ce n’était plus assez attractif, résume la direction de la discothèque. Pire, cette danse commençait à nous nuire. Elle attirait une clientèle de plus en plus jeune et repoussait les plus de 25 ans. Avec la forte médiatisation, le Métropolis était considéré comme une boîte 100 % tecktonik alors que c’est complètement faux. Nous avons cinq salles avec cinq ambiances musicales différentes. Nous voulions récupérer notre clientèle plus âgée. »

« Organiser une soirée tecktonik revient à 15 000 € contre 1 500 € pour une soirée traditionnelle, poursuit Alexandre Barouzdin. C’est un mélange de plusieurs musiques, il faut donc plusieurs DJ. Tout ça a un prix… Et, en période de crise, où tous les établissements de nuit rencontrent des difficultés financières, il faut faire des économies. »
Article du Parisien

Et la techno ? ça s’arrête quand ? fin 2009 d’après mes prédictions…

lg share fr La tecktonik à côté de la plaque

Articles liés

Rédigez un commentaire