Articles commentés

Les poupées vaudou

Il fallait affronter deux vigiles électroniques pour rentrer chez soi, fouiller rapidement dans les poches resserrées de sa mémoire pour convaincre le physionomiste des chiffres… Ensuite, c’était le K2 sans ascenseur, 5 ème étage : à gauche, le couple au cocker griffeur de marches,...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

Massacre à la tronçonneuse

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 06-12-2008

1

C’est parti pour une après midi d’horreur. Le tronçonneur fou rôde dans les parages ; le sadique des chênes multiséculaires, le débiteur maniaque aux dents électriques, la terreur pas futée des futaies… La pollution sonore des talus..
Il profite du week-end pour abattre ses victimes feuillues, cet enfoiré !
L’homme procède avec rouerie, un simple bleu de travail lui sert de déguisement. La victime est toujours consentante : un châtaignier gracile, un chêne robuste, l’individu n’a aucune préférence. Le but consiste à assouvir ses affreuses pulsions arboricides.
Des heures durant, il va s’acharner sur le corps noueux de sa proie, des millilitres de sève seront répandus sur le tapis moussu…
L’homme n’est guère farouche, il se permet de narguer tout un tribunal végétal, car il sait que son odieux forfait restera à jamais impuni…
Et tout ça pourquoi ? je vous le demande ? Pour toucher la bagatelle de 165 euros correspondant au prix d’une corde de bois.
Nulle sentence ne tombera malheureusement sur cette tête de criminel patenté. C’eût été juste pourtant qu’il subît le sort de ses victimes…

jpg RVS Neufchateau Tronconneur Massacre à la tronçonneuse
Une des rares photos de Dédé l’obsédé

lg share fr Massacre à la tronçonneuse

Articles liés

  • No Related Post

Comments (1)

[...] la guerre mais on n’est pas à armes égales: tronçonneuse Bosch contre bouchons Quiès, rire électrique qui me sardonise le bide. Je sens que les dents [...]

Rédigez un commentaire