Articles commentés

La Lithothérapie

Que celui qui ne connaît pas la lithothérapie me jette la première pierre. Parmi les très nombreuses superstitions que recèle le net, j’avais oublié le pouvoir magique des pierres médicinales. Après tout ça n’est plus idiot qu’autre chose (et sans risques) mais j’ai...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

Les dangers des antennes relais

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 08-01-2009

Mots-clefs :, , , , ,

18

2529696143 f1b8c4bbe8 Les dangers des antennes relais

Bonjour,

Concernant les sifflements produits par les antennes-relais, et dont se plaignent certaines personnes (une petite minorité, semble-t-il), j’ai un élément nouveau qui semble intéressant :

D’abord pour rappel : il y a un peu plus de deux ans, des antennes-relais de téléphonie mobile ont été installées à environ 150 m de mon appartement (et à 100 m d’une école maternelle …). Dès le début, j’ai entendu un sifflement suraigu, modulé sur deux tons, faible en décibels mais permanent, 24h/24, pratiquement insupportable la nuit – ça vrille dans l’oreille sans interruption. A noter que mes deux voisins l’entendaient aussi, mais étaient un peu moins gênés. Le sifflement est très angoissant et traverse les boules « Quiès », on ne peut pas s’en protéger. Peu à peu, par des « tests » à des endroits différents au voisinage d’antennes-relais, je me suis aperçu que je pouvais entendre les antennes à plus de 300 mètres – alors que l’immense majorité des gens ne le peuvent pas. La plupart des gens pensent que je raconte des histoires, et inversement j’ai l’impression que tous les gens qui m’entourent sont sourds comme des pots !

Je ne peux pratiquement plus dormir dans mon logement depuis près de deux ans ( !) et je suis obligé d’aller dormir tous les soirs chez ma mère à un autre endroit (et là aussi, il y a le même petit sifflement – un peu moins intense). De plus, je suis un hypernerveux et je ne peux vraiment pas supporter ce sifflement horrible qu’on impose de l’extérieur. Mon organisme interprète cela comme un signal de danger et mon subconscient m’ordonne de ne pas m’endormir – vous imaginez la torture. Mais il semble qu’on ne puisse pas porter plainte – tout est « légal ». En janvier, j’ai fait des accès de tachycardie – à cause du manque de sommeil et du stress permanent. Et la mairie ne fait aucun effort sérieux pour me reloger.

Il y a quelque temps, je suis allé consulter un spécialiste de l’audition et voilà l’explication : j’ai de l’hyperacousie à l’oreille droite et c’est pour cette raison que je peux entendre les antennes-relais – c’est-à-dire les hyperfréquences. (si j’entends distinctement deux tons différents dans le sifflement – même à plus de 300 m ! – c’est parce que les opérateurs utilisent deux grandes fréquences : le 900 mégahertz et le 1800 mz)

C’est une information importante, parce que je pense que tous les gens qui ont de l’hyperacousie doivent avoir le même problème avec les antennes-relais (s’ils se trouvent à proximité d’un site d’antennes, évidemment). De fait, un jour que j’avais téléphoné à la Mairie centrale de Lyon, on m’avait dit que de nombreuses personnes se plaignaient effectivement de sifflements causés par les antennes – en tous cas selon ces personnes. Dans un reportage sur TF1 ou A2, il y avait eu une vague allusion concernant les problèmes d’antennes-relais à Paris : elles sont « trop bruyantes » ; pour ma part, j’ai téléphoné à un laboratoire du CNRS qui m’a confirmé qu’il n’était pas du tout surprenant que les antennes-relais puissent être audibles – du moins par certaines personnes. Un scientifique indépendant, un ancien militaire spécialiste des radars, et un directeur de société d’acoustique m’ont également confirmé la chose. (ce dernier m’a aussi dit que le sifflement, sur le long terme, risquait d’être dommageable pour l’audition)

Je connais aussi un vieux monsieur qui a beaucoup d’acouphènes et qui affirme que la présence d’antennes-relais aggrave ses troubles. Mais je ne peux rien en dire, je ne connais rien en acouphènes – apparemment je n’en ai pas (pas d’acouphènes chroniques, du moins), mais j’ai très peur d’en attraper à cause des antennes ! Je vis un cauchemar depuis deux ans – comme beaucoup d’autres personnes -, parce que la Mairie de Lyon

favorise ouvertement les opérateurs et table sur une « modernité » débridée ; Lyon c’est le « tout électronique » (internet dans toutes les écoles maternelles, se vante le Maire), business d’abord …

pense que c’est une information qui devrait vous intéresser. Je compte sur vous pour la relayer.

Bien cordialement, F. D.

lg share fr Les dangers des antennes relais

Articles liés

Comments (18)

Thanks for dropping by at my site…wish I can read you articles.

Le Wifi, le téléphone portable, le bluetooth, et puis des fois, tout en un et bien sûr, collé à 0cm de notre oreille?!

Les étudiants de médecine de première année avertis, qui auront bien fait de s'attarder un peu sur leurs cours de biophysique, savent parfaitment ce qu'implique l'effet des ondes sur le corps humain.

Je ne vois même pas pourquoi on attends des études pour règlementer l'usage du téléphone portable ainsi que l'emplacement des antennes relais, car dès la première année de médecine, on sait parfaitement de façon scientifique les effets secondaires néfastes d'une exposition aux ondes.

D'ailleurs Nono, je propose même de retapper mon cours pour que tu puisse le publier.

Les cobayes qui ont permis de faire ces études sont en dehors de tout cynisme les militaires qui travaillent en permanence avec des outils de communication à radiofréquence et durant la seconde guerre mondiale… les juifs.

Chapeau Hydergyne !

Un cours magistral, j'ai bu tes paroles.

Tu es en quelle année ?

++

Penses-tu que les fréquences de la Livebox ADSL (élevées il me semble) puissent avoir une incidence sur la santé et les oreilles en particulier ?

Je n'ai pas réussi ma médecine en partie à cause de mon hyperacousie/acouphènes, associée à un environnement très bruyant. Avec le stress du concours et la pression sociale, on peut dire que j'ai "clapsé" plus vite que certains. Bref il y a tout une histoire mais en ce moment, je recommence des études, en Sciences & Techniques (Dieu merci plus de concours), pour pouvoir faire quelque-chose qui me pationne: la physique médicale.

Oui je comprends… C'est déjà difficile en temps normal.
En tout cas on sent le goût du savoir et la passion de le transmettre. Rien n'est définitif Hydergine.

[...] Wifi ; secundo, parce que j’ai déjà posé la question à Hydergine lorsque nous évoquions les dangers des antennes relais sans obtenir de réponse. Cela étant, le sujet m’intéresse, surtout qu’il est [...]

[...] de U2 soient sanctionnés pour tapage, on aurait préféré qu’ils le soient pour mise en danger de la vie [...]

Bonjour.
J’ai exactement le meme problème, mais ce qui est plus grave, c’est que mon épouse entend EXACTEMENT la meme chose que moi. Ceci depuis le 30 octobre 2011.
Le « bruit » n’est pas toujours de meme force et varie dans la journée. J’ai essayé d’enregistrer avec Audacity. Le spectre indique une bosse dans le 18-22 Khz, mais vu les performances de mon système, je ne suis meme pas sur que ce n’est pas des parasites.
J’ai téléphoné à une « professionnel » qui dit que cela n’est pas possible et que si c’est un son on doit pouvoir en déterminer la source exacte car il doit etre plus fort près de la source. J’en suis incapable et j’entend ce bruit à DES KMS de chez moi.
Info : j’habite depuis 3 ans à 100 M sans obstacle d’un pool d’antennes Bouygues GSM et UMTS répertoriées à l’ANFR. Jusqu’au 31/10 dernier, R.A.S.!
Il y a un autre opérateur dans le clocher qui abrite les antennes, dont le Maire refuse de me donner le nom …… Je pense que c’est du WifiMax (3,5 à 5 GHz?)

Connaissez-vous quelqu’un de qualifié dans ce domaine?

HELP !!!!!!

J’ai plus d’informations :
1 : J’ai enregistré ET REPRODUIT avec AUDACITY le bruit signalé (je peux vous envoyer un MP3) qui a une fréquence entre 10 et 17 KHZ en fonction de l’antenne, de l’heure et de la météo. Pas de lien clair avec la puissance émise mesurée avec un TES593.
2 : J’ai constaté, mesuré et reproduit les bruits sur des antennes de 3 sites de DUCEY (Bouygues et Orange-SFR), SAINT-JAMES, RENNES-BETTON. Les spectre acoustiques sont légèrement différents selon les sites. Il m’est possible de faire le test sur n’importe quelle antenne.
3 : Plus grave, j’ai détecté et enregistré des ultrasons (avec un microphone diviseur de fréquence par 10) de fréquences entre 45 et 80 KHZ sur les mêmes sites grâce à des micro de chasse aux cris de chauve-souris BATON de BATBOX (20 à 120 KHZ).

MES MESURES SONT REDONDANTES ET FAITES AVEC DIFFERENTS LOGICIELS, PC ET MICROPHONES. JE PEUX REPRODUIRE LES SONS PERÇUS.

Avez-vous des éléments pour m’éclairer sur la raison de ces nuisances sonores ?

NB : J’ai contacté Mairie, Gendarmerie, Préfecture, ARS, ANFR, docteurs, Robindestoits, CRIIREM, ….. personne ne veut m’écouter ni ne me croit ni ne veut écouter mes enregistrements ou venir constater. Il y a même eu un « scientifique » d’un organisme de mesures agréé qui m’a enguelé parce que je « colportais » des bruits!?!?!?.
Manifestement, je dérange le petit monde de « l’industrie » des télécoms et ses bouffeurs de miettes. En plus, je pense que ce bruit est du à une mise à jour des antennes qui a eu lieu début 2012 car avant on ne pouvait enregistrer ce bruit qu’à Ducey. Maintenant c’est général (et je n’ai pas encore entendu parler d’hyperacousie des ordinateurs!).

Encore plus d’informations :

1°) Je pense qu’en fait le « bruit suraigu » est spécialement lié à toutes les antennes Bouygues ou a quelques antennes SFR avec UMTS, qui sont interconnectées par des « FH » (hautes fréquences hertziennes de 12 à 39 GHZ). On peut repérer ce genre d’antennes sur cartoradio car elles sont signalées avoir une antenne de type FH. Les autres antennes sont reliées entre elles par du cable ou de la fibre optique.

2°) Etant donné que les mesures pour l’ANFR sont généralement faites avec des sondes limitées à 3 ou 6 GHZ, la pollution produite par ces antennes N’EST JAMAIS PRISE EN COMPTE.

3°) L’argument habituel de l’ANFR et des opérateurs est que ces antennes sont directionnelles. C’est exact. Mais la pollution n’est pas forte sur le site qui émet, mais sur le site qui reçoit ces fréquences pour concentration depuis 10 KM de distance ou plus . Les antennes de type « casserole » étant réglées à la main, je ne crois pas que la précision d’azimutage soit inférieure à un degré. Sur une transmission depuis une distance de 10 KM, cela signifie que pour le rayon de bavure du faisceau hertzien doit être d’environ 10.000 mètres * sinus (1 degré) = ENVIRON 175 METRES.

3°) Je ne crois pas qu’il y ait aucune norme de pollution électromagnétique pour ces FH. Hors, une onde radio qui travaille à 37,5 GHZ, par exemple, a une demi longueur d’onde en millimètres de 300E9/37,5E9/2 = QUATRE MILLIMETRE (Vitesse de la lumière/fréquence/2). Cela entraîne que ces ondes peuvent traverser sans aucune modification tout blindage (y compris en métal) qui a un ou plusieurs orifices d’au minimum 4 mm (c’est à dire par exemple tout bâtiment) ne protège pas. De plus, toute partie de l’organisme qui mesure 4 mm peut entrer en vibration et être détruit par cette onde.

4°) L’hyperacousie commençant au delà de 20 MHZ pour les humains, le terme me semble inapproprié pour ce cas, puisque les ondes sonores produites varient entre 8 et 18 KHZ, PLUS AUSSI DES ULTRASONS entre 38 et 80 KHZ, inaudibles mais néanmoins dangereux.

5°) Pour ceux qui doutent encore que les ondes électromagnétiques produisent des sons, voici une expérience simple : Il faut une raquette à chasser les moustiques et une sonde OEM faible coût. Si vous mettez la tension pour charger la raquette, vous entendez un bruit suraigu (pas fort!). Si en même temps vous avez allumé votre sonde OEM, vous relevez un champs électrique d’environ 200 MV/M

Bonjour
J’ai beaucoup moins de connaissances scientifiques que vous sur les ondes.
Tout ce que je peux rapporter ici c’est ma propre expérience ; depuis le début de cette année j’ai des antennes branchées à moins de 20 mètres de ma maison. Au début j’ai cru moi aussi à des acouphènes, mais ailleurs que chez moi, je n’en ai pratiquement pas (un peu du coté gauche). J’ai une très bonne audition (pour mon âge m’a dit l’ORL).
Donc malheureusement ce que j’entends ce sont bien des sifflements provoqués par les antennes (modulés dans la journée selon les heures de « pointe »). J’en ai eu la preuve lors d’une panne électrique dans mon quartier.
Par moment c’est absolument insupportable, mais que faire ?

J’ai lu attentivement vos commentaires.
Ceux de Denis en particulier.
Je pense que toutes tes recherches peuvent-être très utiles à ceux qui ne peuvent pas faire de mesures sonores et électro-magnétiques.
Je pense qu’il y a beaucoup de personnes qui en souffrent comme toi et qui ne savent pas comment agir contre ces nuisances.On ne les prend pas au sérieux.
Peut-être se tourner vers des associations de défenses du consommateur ou d’autres.
ou faire constater tes enregistrement par huissier ou faire appel à un acousticien agrémenté qui peut être recevable en cas de litige.
Mais ne pas se laisser faire.(Facile à dire…. il ya de l’adversité…).
J’ai pour ma part un problème similaire et j’aimerais pouvoir déterminer la provenance exacte du bruit.
Quel instrument puis-je utiliser facilement.
Un sonomètre?
En tout cas bravo et merci encore pour ton travail qui m’a grandement éclairé .

Lorsque je découvre stupéfaite autant de témoignages identiques sur le Net auquel ce jour vient se rajouter le mien et celui de mon époux, alors je dis  » MAIS combien sommes-nous dans notre pays à souffrir autant à cause de sifflements subaigus dans le fond des oreilles et fatiguant la tête ? Nos capacités de concentration sont épuisées d’avance ! »
Nous habitons à quelques petites mètres quasi à même hauteur d’un gros bouquet d’antennes-relais et depuis 2012 surtout c’est l’enfer ces sifflements en continu jour et nuit et cette gêne dans les oreilles qui réveillent brutalement en pleine nuit, une sensation qui épuise !
Ailleurs, nous n’avons PAS ce problème !
Est-ce normal de souffrir à ce point ? Cette souffrance seule due aux sifflements n’est pas humaine du tout !
Evidemment, par rapport à la population totale, nous ne sommes qu’un faible pourcentage à devoir vivre auprès des bouquets monstrueux d’antennes-relais, mais est-ce une raison pour nous abandonner à notre enfer ?
En attendant, nous devons déménager car nous n’en pouvons plus et ce n’est pas facile financièrement !

Bonjour je viens de lire vos postes et j’ai enfin (peut être) la réponse à ce que j’endure et que mon petits fils ressent aussi. L’antenne est placée sur le toit de mon immeuble juste au dessus de ma chambre qui est à deux étages plus bas. On m’a dit que lorsqu’on était dessous on ne pouvait pas ressentir ce sifflement, du coup je sais plus que penser En tout cas quand je suis hors de chez moi je n’entend pas le sifflement mais peut être est-il masqué par les bruits de la rue Alors acouphène ou antennes HELP posez moi toutes les questions que vous pouvez pour m’éclaircir car je deviens maboule…..

bonjour
J’aimerai apporté mon témoignage.
J ‘entends des bourdonnements depuis debut janvier, du jour au lendemain. à certains endroits et pas d’autres.
Egalement des sifflements quand je suis tres proche des antennes relais. Après de très nombreuses recherches et des mesures je pense qu’il y a un lien avec les antennes relais. J’ai bien entendu éliminé chez moi les wifi, dect , micro ondes…. . Je trouve la démarche de Denis intéressante. J’aimerai savoir où il en est.

Bonjour,

J’habite en IDF et j’ai pris conscience de ce sifflement persistant quasi partout depuis l’apparition de la 4G. Auparavant, je n’en avais pas conscience, mais tout à coup c’est devenu vraiment évident et depuis je le vois diminuer et réaugmenter suivants les endroits où je passe.

Le pompom, j’ai déménagé recemment et je n’ai hélas pas eu le reflex de vérifier. Dès mon entrée dans les lieux, je le suis sentie agressée par un sifflement des plus forts et des plus désagreables.

J’ai donc consulté cartoradio.fr et horreur, il y a une antenne relais à 80 m à peu près au même niveau que mon appartement, camouflée dans un joli coffrage blanc,
ne laissant que la dernière extremité apparaitre.

J’ai la preuve définitive que les antennes relais sont bien à l’origine de ce bruit permanent que j’entends partout et qui ne fait qu’augmenter au fil des ans.
Il m’empêche désormais de dormir normalement. Je me réveille à chaque phase de sommeil leger, mon cerveau interpretant ce bruit comme de l’activité et me réveille, comme si j’avais raté l’heure….

Je cherche un nouvel appartement, mais je fais désormais très attention à chaque visite, et je suis super angoissée car le son est toujours trop fort à mon gout, même avec une antenne à 250m.

La seule chose qui me rassure, c’est que même ceux qui veulent à tout prix continuer cette folie, vont eux aussi se mettre à entendre à un moment donné. Ce n’est qu’une question de temps, à chacun son seuil limite.
Alors on peut espérer qu’enfin, on retrouvera le silence.

En attendant, je ne sais pas quoi faire, je voudrais partir vivre carrement en campagne, l’IDF étant devenue invivable et pas que sur ce point, mais celui-là est catastrophique.

Il est 2h56 du matin et je viens d’acheter un bandeau blindé pour la tête en espérant que le sifflement sera attenué et que ma santé sera protegée.

Qui sont ces êtres humains qui sont près à sacrifier la qualité de nos vies pour quelques billets !! Ils vivent dans des maisons bien à l’abri des nuisances qu’ils provoquent et n’ont que les avantages.
Ceux qui n’ont pas les moyens de changer la donne, subissent, mais ça commence à faire beaucoup.

La France, pays du bonheur ?? allons donc !
Pas de zone blanche pour les éléctrosensibles ! rien à foutre !! Construire des logements ? quand on aura le temps ! C’est juste lamentable.

Si vous avez trouvé des solutions, exprimez-les !
Merci,
Florence.

Bjr!

A propos du son aigu des antennes

En mesurant la fréquence utilisée on pourrait fabriquer un émetteur calé sur la même fréquence (elle est constante chez moi) avec un signal inversé de 180 ° (avec une adaptation automatique du niveau sonore pour une annulation parfaite. Celà ne règle pas la nocivité mais c’est moins fatiguant que ce bruit aïgu

Rédigez un commentaire