Articles commentés

Prothèse dentaire contre la malocclusion et le bruxisme

Une vidéo sur les Gouttière occlusale, ou orthèse dentaire, qui peut servir dans le traitement de la malocclusion dentaire. Cette prothèse dentaire en résine est utilisée dans les réglages d’occlusion mais également comme traitement des acouphènes. Les bruxisme (serrage des dents pendant...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

A boire et à manger

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 25-02-2009

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , , ,

1

Éric est un cordon bleu, un bec fin qui nous fait agréablement partager ses recettes grâce à des photos et des textes soignés sur son blog « A boire et à manger« . Mais, depuis le réveillon, un hôte indésirable s’est invité au menu…
témoignage :

« Je me rappellerai longtemps du 30 décembre dernier. En fin d’après-midi, je me suis rendu compte que j’avais un léger sifflement dans l’oreille droite qui ne s’arrêtait pas. J’avais déjà eu des acouphènes sporadiquement (genre quelques minutes), mais là, ça avait l’air persistant. Le lendemain, il fallait que je me fasse une raison : il était encore là! J’ai évidemment songé à appeler mon médecin traitant. Injoignable. Deux autres amis médecins. Idem. Il ne faut pas avoir de problèmes le 31 décembre…

J’ai finalement pu voir un médecin la semaine suivante. Qui a détecté une otite dans l’oreille droite. Ce ne serait que ça? J’ai donc eu un traitement antibiotique local. Qui m’a soigné l’otite. Mais pas l’acouphène, toujours bien là. Le médecin a avoué son incompétence et m’a dirigé vers un ORL. Rendez-vous 15 jours plus tard. Il m’a tout de même prescrit un médicament – le Vastarel – qui me semble briller par son inefficacité (dans mon cas, peut-être qu’il est bien pour d’autres…).

Finalement, je vois l’ORL (le jour de la fameuse tempête où j’ai explosé mon parapluie). Qui constate que j’ai un problème de déficience auditive – ce que je savais déjà. Pour l’acouphène, il ne peut rien faire. Fin de l’histoire.

Il suffit de se ballader un peu sur la toile pour s’apercevoir qu’il y a des millions de personnes qui souffrent du même problème que moi, avec toujours ce constat d’impuissance de la médecine traditionnelle. Il existe apparemment des solutions alternatives, mais l’on sent vraiment que la détresse humaine est exploitée en en tirant autant d’argent que possible (et évidemment pas remboursé par la sécu).

Pour l’instant, c’est relativement supportable, même si le phénomène s’est étendu à l’oreille gauche (un sifflement beaucoup plus grave). J’espère ne pas en arriver comme certains à prendre des anti-dépresseurs ou autres cochonneries du genre – style Rivotril – qui ne résolvent rien mais en plus vous abrutissent totalement.

Le mieux est que je trouve toujours une occupation: dans la majeure partie des cas, j’arrrive à ne plus y penser. Le soir, pour m’endormir, je mets un CD qui émet des bruits blancs (on dirait les crachottis d’une radio GO entre deux stations). C’est très monotone et couvre complètement mes sifflements. Ca marche plutôt bien.

J’espère trouver une solution un jour. En attendant, je commence à me faire l’idée de vivre avec le reste de ma vie…

Je voudrais tout de même conseiller aux mères de famille d’enquiquiner leur fils afin qu’ils limitent l’utilisation de casques pour écouter la musique. De leur faire mettre des « bouchons d’oreille » lorsqu’ils vont en discothèque ou en concert (et qu’ils évitent de se mettre près des baffles…). Je reconnais n’avoir pris aucune de ces précautions et j’en paie le prix maintenant. Je crois avoir lu qu’un jeune sur quatre avait des problèmes auditifs. Je crains que ce ne soit que le début… « 

lg share fr A boire et à manger

Articles liés

Comments (1)

Bonjour Nono ! Je viens de découvrir ton site, et apprécie beaucoup ces lectures ! Je m’y retrouve. Je suis atteinte d’hyperacousie depuis 4 ans exactement*, et de ‘quelques’ acouphènes. Le vie est un enfer, pour ce qu’il en reste. Bref, certes, les parents devraient être davantage attentifs à l’utilisation des balladeurs & co; et devraient pousser leurs enfants à se proteger (porte de bouchons en club) hors, mon hyperacousie est dû à un choc sonore arrivé en discothèque puique j’avais utilisé apparament de façon incorrecte des bouchons d’oreilles ! Bien qu’il ne soit indiqué sur aucune notice et qu’il soit logique de ne retirer les bouchons QUE dans un endroit calme, il reste important de le dire et redire. Si vous portez des bouchons, gardez les, et si vous souhaitez les retirer, faîte le à l’extérieur de la zone musicale ! Bien loin !

Rédigez un commentaire