Articles commentés

La valeur chance

Si l’idée saugrenue vous traversait l’esprit de vous faire reconnaître auprès de la sécu ou de la Cotorep, je vous souhaite d’ors et déjà bon courage !L’hyperacousie étant inconnue au bataillon des organisme susnommés, il faut avant tout compter sur sa capacité à convaincre...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

La Maladie de Ménière : définition

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 02-02-2009

Mots-clefs :, , , , , , , ,

4

La Maladie de Ménière est une pathologie de l’oreille interne qui engendre des crises de vertiges violents, des acouphènes, des nausées, une surdité de perception. Elle autant sinon plus handicapante que l’hyperacousie. Elle est également mal connue et surtout mal reconnue…
Il n’existe pas non plus de traitement miraculeux et la seule thérapie proposée est, encore et toujours, l’habituation…

« La maladie de Ménière, étant une entité clinique, se caractérise par une triade symptomatique clinique et une évolution par crises répétées. Les trois symptômes majeurs sont :

* un vertige itératif survenant en crises spontanées de quelques minutes à quelques heures et se répétant à intervalles variables. Ce vertige est, le plus souvent, giratoire.
* des acouphènes qui simulant classiquement un bruit de conque marine. Ils sont constants ou intermittents. Habituellement non pulsatiles, ils apparaissent ou s’accentuent, en règle, dans les instants qui précèdent la crise vertigineuse. Constituant, ainsi, un signe annonciateur avertissant le patient de l’imminence de la crise.
* Une surdité de perception. Constante durant la crise, elle a, comme les acouphènes, une valeur localisatrice et diagnostique. Au début de l’évolution, elle prédomine sur les fréquences graves et présente des fluctuations éminemment caractéristiques de l’affection, avec retour à la normale en quelques heures ou jours. Ces fluctuations, imprévisibles et irrégulières, s’associent souvent à une sensation d’oreille bouchée, de plénitude ou de pression qui cède en règle après l’attaque. Au cours de l’évolution, la surdité s’accentue et atteint l’ensemble des fréquences, perd ses fluctuations et se stabilise aux environs de 50 – 70 dB. La cophose (ou surdité totale), reste exceptionnelle. Cette hypoacousie s’accompagne de signes témoignant de sa nature endocochléaire : atteinte de la discrimination, intolérance aux sons forts, distorsion sonore, diplacousie. »
Des nausées sont possibles pendant la crise.
La Maladie de Ménière

http://hyperac.blogspot.com/

lg share fr La Maladie de Ménière : définition

Articles liés

Comments (4)

[...] au niveau des cervicales) -Les médicaments toxiques ainsi que les drogues -La dépression – La maladie de ménière -La malocclusion dentaire -la surdité brusque -les problèmes digestifs -Les bouchons de cérumen [...]

[...] au niveau des cervicales) -Les médicaments toxiques ainsi que les drogues -La dépression – La maladie de ménière -La malocclusion dentaire -la surdité brusque -les problèmes digestifs -Les bouchons de cérumen [...]

[...] de cette émission de France Culture intitulée je crois : « l’expérience de la maladie« . Il faudrait la retrouver en postcad, si toutefois elle est encore archivée. Il y [...]

[...] je retombe brutalement sur l’oreiller comme un lourd polochon. Il ne me manquait plus que les vertiges pour que l’oreille interne soit vraiment à la fête… J’ai maintenant un mal fou [...]

Rédigez un commentaire