Articles commentés

Pukkelpop fait péter le sonomètre

Ghinzu à 125 dB, Grizzly Bear à 126,2 dB, Maximo Park à 123 dB, Bon Iver à 125,5 dB. Deftones et My Bloody Valentine ex aequo : 128 dB. Un quinté dans l’ordre qui devrait faire perdre beaucoup de points d’audition à ceux qui auraient eu le courage ou l’inconscience de miser...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

Prevention sur les baladeurs MP3

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 04-03-2009

Mots-clefs :, , , , , , ,

1

Yves Cazal chercheur à l’INSERM tire une fois de plus la sirène d’alarme des baladeurs MP3. Rien de nouveau dans cet article de Libération si ce n’est peut-être la comparaison avec le monde du travail et l’évolution historique des traumatismes sonores.
Je note également que le Portugal songerait à baisser le volume sonore à 75 dB. De quoi créer des émeutes à Lisbonne !
Cela étant, on regrettera que n’apparaissent jamais les mots d’ »acouphènes » et surtout le paria « hyperacousie », celui qui fait autant peur aux journalistes qu’aux ORL…
Le discours reste le même, aussi flou quant aux risques (au pire une génération de sourds à 50 ans…). La prévention sur les dangers immédiats est en revanche passée sous silence. Un certain relativisme sur les Raves s’installe, prend ses aises sur la toile douillette. Pourtant on sait à quel point ces mêmes raves détériorent sinon l’audition des raveurs sous kétamine, du moins celle des voisins sous Xanax…
Ne comptons pas sur les « gentils » audio-tartuffes, trop heureux d’abandonner la prévention aux marchands de disques, lesquels multiplient les sites de « dédramatisation » pour reprendre un mot affreux mais à la mode.

« Les baladeurs sont-ils pires que le bruit au travail, à l’usine ?
Avec les baladeurs, on se trouve confronté à une situation inédite. Le bruit au travail est perçu, à juste titre, comme une nuisance. Celui du baladeur est une source de plaisir. Dès lors, c’est un problème plus difficile à maîtriser. L’exposition au bruit professionnel a trouvé très tôt un cadre de réflexion avec la réglementation des risques sanitaires au travail. Après la Seconde Guerre, les médecins se sont inquiétés des troubles auditifs générés par le bruit dans les usines, sur les chantiers, etc. Probablement la retombée de l’observation de surdités chez des soldats exposés à des déflagrations ou des bruits continus de grande intensité.
 »
Article de Libération

lg share fr Prevention sur les baladeurs MP3

Articles liés

Comments (1)

[...] Nantes à Brest est un havre de paix, du moins quand on a la chance de ne pas y croiser de vélos-MP3… Les lecteurs MP3 se faufilent partout et déversent leurs torrents de sons compressés. Les [...]

Rédigez un commentaire