Articles commentés

A LA MUSIQUE

Henri Fantin-Latour :  » le coin de table », 1872 (détail) A LA MUSIQUE Place de la gare, à Charleville Sur la place taillée en mesquines pelouses,Square où tout est correct, les arbres et les fleurs,- 39 -Tous les bourgeois poussifs qu’étranglent les chaleursPortent, les...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

Celui qui claque la porte

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 02-06-2009

Mots-clefs :,

1

Celui qui claque la porte appartient à une typologie humaine dont nous essayerons ici de tracer les contours encore incertains. L’individu, par ce geste, exprime sa présence aux oreilles des autres pour mieux exister à leurs yeux. Le désir manifeste d’être vu après avoir fermé bruyamment ladite porte constitue en effet un acte existentiel (L’enfer, c’est la porte des autres…) un exhibitionnisme du son, une sorte d’entrée en scène dans le théâtre des voisins. Le claqueur de portes n’est pas nécessairement extraverti comme le laisserait supposer ce préambule. Non ! je dirais même, après avoir croisé bon nombre de claqueurs de portes, qu’il présente un profil d’introverti asocial. Il baisse facilement le regard lorsqu’il est pris en flagrant délit de claquage. Si vous sonnez à son domicile, vous aurez affaire à un individu généralement veule, l’oeil torve, qui se justifie maladroitement en plissant la commissure des lèvres de manière suspecte. Vous pourriez même entrevoir, s’il osait vous regarder en face, toute la duplicité que cette vile engeance a développé au fil des siècle. Savoir claquer une porte, l’air de rien, nécessite une rouerie sans pareille, une malice de tous les diables! Comment prêter des sentiments humains à celui qui se joue de la sérénité de ses semblables avec autant d’aplomb ?
Il s’agirait de bien comprendre si nous sommes encore en présence d’un être humain ou d’une bête… Car telle est la difficulté de cette démonstration : doit-on admettre le claqueur de portes dans la communauté des hommes ? En est-il sorti pour mieux assouvir son vice répugnant ? Doit-on le réintégrer parmi nous en lui administrant les soins adéquats ?
Dès lors, lui même, souhaite t-il en finir avec cette immonde perversion qui lui taraude la conscience ?
Tant de questions auxquelles il nous est bien difficile de répondre sans manichéisme d’aucune sorte, avec la même bienveillance que nous avons manifestée à l’égard des raveurs, des rockeurs, des utilisateurs de débroussailleuses entre autres exemples.

lg share fr Celui qui claque la porte

Articles liés

Comments (1)

[...] une porte qui claque ? ou alors des tôles que jette un artiste du bruit ? voilà, c’est cela, il doit se trouver [...]

Rédigez un commentaire