Articles commentés

Les oreilles des militaires à l’épreuve du feu

Le médecin en chef Angot met en garde ses étudiants en médecine militaire de Lille II contre les risques de traumatismes sonores dans l’armée. Ce powerpoint instructif et bien documenté de février 2006 a le mérite d’insister sur les traitements d’urgence : perfusions de corticoïdes,...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

Les poupées vaudou

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 18-06-2009

Mots-clefs :, , ,

0

Il fallait affronter deux vigiles électroniques pour rentrer chez soi, fouiller rapidement dans les poches resserrées de sa mémoire pour convaincre le physionomiste des chiffres… Ensuite, c’était le K2 sans ascenseur, 5 ème étage : à gauche, le couple au cocker griffeur de marches, en haut, le marseillais sympathiquement botté, au 7ème, la vieille sourde qui aimait les débats animés par Alain Duhamel…
Les murs en papier de chine absorbaient les idéogrammes du bruit ; ainsi nous vivions dans une communauté forcée où la vie des autres nous devenait familière. L’ennui et l’agacement prirent vite le pas sur la curiosité, une sorte de « poubelle la vie » au cœur du 13ème arrondissement…
Catherine était partie en colloque je ne sais où. Elle multipliait les colloques vous éviter la collocation… On s’était rencontré 7 ans plus tôt, des voisins, le coup du sel, j’avais osé… Je ne me doutais pas que l’addition serait aussi salée… 7 ans dans le 13ème, il ne fallait pas être superstitieux !
On s’effilochait comme son vieux pull… Chacun détricotait de son côté, maille après maille, patiemment, jusqu’à ce que le fil fut tendu à l’extrême et menaça de rompre, tandis que s’amoncelait à nos pieds une petite pelote de haine…
Nous utilisions nos aiguilles pour faire céder l’autre. Nous étions devenus de véritables poupées vaudou, des mots pleins la tête nous encombraient le cœur, ou l’inverse…
Je pénétrais dans un appartement vide de désir et rempli de désillusion.
La suiteici.

lg share fr Les poupées vaudou

Articles liés

Rédigez un commentaire