Articles commentés

La maison des cauchemars

A table les enfants !… je n’aimerais pas habiter Plumieux, dans le bois de Billy, situé à proximité immédiate d’un sympathique club de tir dont le nom me fait rêver : « eurotir 22″… Un « Eros Center 22″ n’aurait pas été d’un...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

Hyperacousie sévère

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 30-09-2009

Mots-clefs :, , , , , , , ,

9

Témoignage de Charles,

A 17 ans j’ai commencé à avoir des acouphènes suite à des traumatismes répétés (je jouais de la guitare électrique dans un groupe de métal) puis petit à petit j’ai développé une hyperacousie légère qui s’est dégradée au fil du temps pour devenir sévère environ vers 23 ans. Mais cela s’est fait très progressivement, sans que j’aie eu de nouveaux gros traumatismes , puisque j’ai arrêté la guitare vers 21 ans. J’ai suivi une TRT (rééducation des oreilles par un bruit blanc) à 21 ans et sur les conseils de l’audioprothésiste, je ne me suis pas protégé dans la rue, malgré les douleurs que je ressentais. Aujourd’hui je m’en mords les doigts car mon hyperacousie s’est aggravée considérablement à cause des bruits de circulation. L’école de cinéma que j’ai fini dans la douleur à 24 ans n’a pas arrangé les choses, entre tournages bruyants et montages vidéos usants. J’ai dû arrêter le montage au bout de 6 mois car les céphalées, douleurs aigües et pressions dans les oreilles devenaient insupportables.
Aujourd’hui je vivote en essayant de souffrir le moins possible, et j’ai abandonné toutes mes passions : guitare (même acoustique), cinéma, sport. Je ne supporte plus le moindre son amplifié. Je ne sors presque plus de chez moi car je deviens extrêmement fatigué lorsque je sors dans la rue avec mes bouchons, et les nombreuses sirènes d’ambulances et de voitures de police (j’habite à Bruxelles) me vrillent les oreilles malgré les bouchons.
Je ne peux survivre que grâce au soutien de ma compagne très compréhensive et de mes parents qui me versent une pension. Je n’ai pas d’allocation handicap alors que je ne peux plus rien faire de ma vie. Seul le rivotril m’apporte un minimum de soulagement et me permet de dormir le soir. Quant à mon avenir… j’attends que la science trouve une solution mais dans combien de temps?

Charles

Techno parade: char à boeufs

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 19-09-2009

Mots-clefs :, , ,

4

Comme chaque année, les chars de la Techno Parade vont se parer de leurs plus beaux atours. On imagine les quelques politiques arthritiques se trémoussant sans honte au milieu de jeunes prématurément vieillis par les infra basses de leur musique infâme. Ce carnaval n’aurait rien de particulièrement original s’il ne servait de tête de bélier pour mieux enfoncer la maigre porte de la loi. En effet, la Techno parade est organisée par l’association Technopol dont le but consiste tout simplement à banaliser cette musique crève-tympans pour mieux la faire accepter dès qu’il s’agit de raves sauvages. Derrière les minables sound system, regroupements de babouins anarchisants se cache la pire des idéologies : celle du jeunisme forcé. Les raveurs ont bien compris le moyen de mettre sous pression les élus déjà corrompus.
- »Vous avez quelque chose contre les jeunes ? » répètent-ils inlassablement comme une ritournelle de métro. Le chantage paye, aucun élu n’osera répondre affirmativement. Dans une société libérale libertaire où le plaisir morbide est une philosophie, où le culte de la jeunesse est poussé paroxysme, il n’y a rien d’étonnant à voir l’autorité s’effriter au profit d’un no man’s land version Disney…
Le char de la Techno parade traîne des bœufs au mufle énorme, aux oreilles pendantes, aux yeux injectés de fausse joie.