Articles commentés

Comité anti-rave party de Rochefort sur loire

Sur les bords de Loire, certains riverains se passeraient bien de la fête quand il s’agit des raves parties à répétition. A Rochefort sur Loire, un comité anti-rave party a vu le jour après plusieurs nuits agitées. Les raveurs squattent les terrains publics entre Rochefort et Chalonnes un...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

Phonophobie, peur du bruit

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 31-10-2009

Mots-clefs :, , , , ,

7

La phonophobie est un maladie psychiatrique qui résulte d’une peur du bruit et d’une incapacité à y faire face. Si je parle de la phonophobie sur ce blog c’est bien parce qu’elle souvent confondue avec l’hyperacousie ou le recrutement dont nous donnerons une définition ultérieurement.

La phonophobie ne touche en aucune façon la sphère auditive, elle est absolument étrangère à toute forme de traumatisme sonore, et pourtant le mot est souvent évoqué dans la littérature ORL. A tel point que l’on peut se demander si la confusion n’est pas volontairement entretenue… Les définitions s’entrecroisent, les symptômes sont soit disant les mêmes. Or, la phonophobie n’a rien à voir avec l’hyperacousie. Je le concède, on peut développer une forme de phonophobie en étant hyperacousique. Quoi de plus normal quand le bruit agresse physiquement sans discontinuer. Cela étant, cette thèse de « la peur du bruit » propre à l’hyperacousique et au phonophobique sert à minimiser la gravité auditive purement physiologique de l’hyperacousie et ses répercussions psychologiques. C’est bel et bien le bruit qui entraîne une aggravation des symptômes auditifs avec pour conséquences le stress, la fatigue, l’agressivité et dans certains cas un état dépressif. Le tour de passe-passe consiste à utiliser le chapeau de la psychologie pour justifier la théorie inverse : l’état psychologique est la cause de l’hyperacousie. Le bruit a disparu, il n’est plus qu’une barrière à surmonter « psychologiquement ». Il suffit de vaincre sa peur du bruit par quelques exercices de relaxation, des antidépresseurs et une bonne dose d’optimisme.
Si cette thérapie offre des résultats positifs pour un patient atteint de phonophobie, il n’en va pas de même pour l’hyperacousique puisque cette pathologie se situe en dehors du champ psychiatrique.

lg share fr Phonophobie, peur du bruit

Articles liés

Comments (7)

Tellement vrai!!!!!!

sur la 50 aine d’ORL que j’ai pu rencontrer en 10 ans pour mon hyperacousie et autres otites seulement 2 étaient réellement au courant de ce qu’est l’hyperacousie et m’ont proposé des choses concrètes qui n’ont malheureusement pas fonctionné dans mon cas. (TRT appareillée et ré-habituation de l’oreille avec écoute de buit rose la nuit)

Pour savoir en moins d’une minute si un ORL s’y connait un minimum sur l’hyperacousie c’est simple:
Il suffit d’expliquer qu’on a subit un trauma sonore et que que l’on a pas de perte auditive si il vous dit que vous êtes sacrément chanceux c’est même pas la peine d’insister vous allez perdre votre temps.

Je me demande d’ailleurs si les problèmes d’hyperacousie sont évoqués lors des études de médecine ORL, j’ai de grands doutes.

Triste monde tragique

Bonjour, moi je souffre d’un traumatisme sensitif, psychomoteur lié à la phonophobie, ou bien une phonophobie flagrante, pire que tout ce qu’on connaît, enfête le trucs, c’est que des que je parle, que je ressens quelque chose, les bruits surtout ceux qui font clac, tous les bruits pulsa tilles en particuliers vu qu’il sont violent. Il y a aussi d’autres bruits désagréables, mais il s’agit surtout de ces bruits là. eh bien ces bruits là étranglent mes ressentis, je me sens comme étranglée,étouffé oppréser, puis je ne les digère pas, j’ai souvent envie de vomir, de faire une crise de spamophilie, de supplier les autres d’arrêter de faire ces bruits même si je veux les respecter puis à en parler surtout, quand je dois parler et ressentir des choses. Puis des fois j’ai une supplication de me faire passer pour quelqu’un de muet, tellement que je souffre. J’ai besoin de vous annoncer, qu’il existe des cas rares comme vous pouvez le voir, je ne connais personne qui a ce problème sur cette Terre je me sens venir d’une autre planète. J’ai vraiment besoin d’aide surtout de guérir, je touche une allocation d’adulte handicapée pour ça. J’aimerai tellement ne plus avoir cette malformation. la relaxation, les antidépresseurs ne me font rien,puisque la spontanéité est incrusté et la bonne dose d’optimisme est pour moi une obligation pour rester en vie mais ça ne me guérit pas sinon. Je fais de la musique pour adoucir mes moeurs, et j’écoute des respirations, des ronflements pour me relaxer et me ressourcer. J’ai aussi des hyperacousies bien entendue surtout sur les bruits stridents comme les cris stridents, par moment un peu les aigus du piano, les cris des moineaux… quelques bruits de chocs aussi. Surtout les feux d’artifices, les travaux…
Il y aurait t’il quelqu’un ici qui souffrirait comme moi?
Stéphanie

Moi aussi je souffre de tout sortes de bruit qui m’empêche d’avancer, qui me donne des grandes douleurs de tête ou parfois je me sens comme paralysé

Existe-t-il une phobie des chansons pop agressives et tapageuses, en particulier du rap, de la techno ou du hard-rock ? Incroyable, mais vrai, je n’ai pas trouvé cette phobie sur Internet, et pourtant si j’en ai une, c’est bien celle-ci.

Je suis un grand amateur de musique (voire chansons) mélodieuses traditionnelles, notamment accordéon, valses de Vienne, musiques folkloriques du Tyrol, du Mexique, tziganes, les tangos, polkas, la musique classique, les chanteurs traditionnels comme Charles Trénet, etc..

Or presque partout où l’on va, et ce depuis plus de 30 ans, le boum boum hurlant (souvent en anglais) est largement majoritaire, et ce de plus en plus, délaissant tout ce qui est mélodieux.

J’ai du déménager 3 fois à cause d’autoradios et de voisins qui passaient, systématiquement du rap ou de la techno à plein tube.

Et que dire des magasins, stations de ski, fast-foods, lieux publics, etc… , style sky rock ou fun radio

Même dans les magasins de Venise ou de Londres, c’est pareil. !! Plus une seule musique ou chanson mélodieuse (ou presque) !

Et même les walkmans forts dans le métro… pop, comme toujours.

J’y suis totalement allergique.

Comme je me reconnais dans ce témoignage ! Le but du système marchand est l’abrutissement, le tempo binaire de la techno, du rap, du hard rappelle le bruit de l’usine. L’oubli de soi dans le vacarme est le but recherché, afin de désorienter les consommateurs et les rendre plus dociles à la publicité . Du reste, la torture sonore utilisée à Guantanamo était essentiellement à base de hard rock et de rap…
Il y a toujours une mélodie, mais c’est en effet une mélodie agressive destinée à exciter, à hystériser à seule fin de faciliter la pulsion de consommation.

Ah enfin, un réponse positive !

On m’a toujours tellement répondu et répété depuis 30 ans (après l’apparition de NRJ, sky-rock) (j’avais 26 ans, j’en ai 58), qu’il en fallait pour tous les goûts dans la nature, qu’il fallait être tolérant, être de son temps, qu’à chaque époque son style musical !!

(et dire que ces personnes, y compris de 60 ans, critiquent André Rieu que j’adore !)

Justement je réponds à chacune et chacun que ce n’est pas le cas, il n’y en a PAS du tout pour tous les goûts !

Il est tout de même réconfortant, car j’effectue des émssions dans le style à Pierre-Marcel Ondher depuis 1985 sur idfm Radio Enghien (idfm98.fr) chaque dimanche de 12 à 14 h de musiques traditionnelles, de constater que

les auditrices et auditeurs, très majoritairement âgés de 80-85 ans, qui m’appellent (15 en moyenne) sont toutes et tous unanimement enchantés et me félicitent de ces choix musicaux.

et il suffit de voir aussi tous les commentaires élogieux sur YouTube, même de tous les particuliers qui mettent leurs vieux 78 tours qui « grattent », mais dont les orchestres sont superbes ! (je m’amuse à les arranger par le logiciel audiocleanic)

Mais hélas, l’un de tous les très nombreux jeunes qui aimait le rap m’a dit qu’il ne connaissait même pas Charles Trénet ou André Rieu, encore moins les Compagnons de la Chanson !

Pardon pour la faute de frappe: Une réponse positive ! Cordialement.

Rédigez un commentaire