Articles commentés

Vastarel : effets secondaires importants

Il y a de quoi ne pas être rassuré par les effets secondaires du vastarel qui fait partie des médicaments susceptibles d’être rétirés du marché comme le Di-Antalvic, le Ketek, le Nexen . La liste, comprenant 10 médicaments, à été dressée par l’Express avec l’aide de la...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

Suicide acouphènes

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 01-10-2009

Mots-clefs :, , ,

9

Il m’est difficile d’aborder ce sujet, fût-ce par le biais d’un fait divers. Primo, parce que je ne suis pas suicidaire, j’aime la vie. Secundo, parce que la société du flux tendu est dépressive , elle conduit (pas seulement à France Telecom…) à l’auto-dévalorisation, à l’auto- flagellation à l’auto-infantilisation et enfin à l’auto-suicide qui n’est rien d’autre qu’une forme de suicide organisé, planifié par la société. Même quand on croit être libre de choisir, le suicide est toujours la conséquence d’un pudding de frustrations sociales mal digéré.
Eh puis il y a l’aspect romantico-métaphysico niaiseux du suicide : Werther for ever !…
Venons-en à ce fait divers tragique quoique banal.
Un musicien de hard rock belge et accessoirement ingénieur du son s’est donné la mort à l’âge de 29 ans. Dietrich Hectors ne supportait plus la musique hard des acouphènes et de l’hyperacousie. Son traumatisme sonore était dû à un concert du groupe Sepultura ( prémonitoire…) en 1995. Son état auditif s’était aggravé après qu’il ait oublié ses bouchons lors d’une répétition avec son groupe. Mais, passionné par cette musique, il n’avait pu s’empêcher d’aller à un festival en 2006… On connaît la suite…

lg share fr Suicide acouphènes

Articles liés

Comments (9)

Je suis hyperacousique sévère et je fais une psychanalyse depuis le début d’apparition de mes acouphènes (il y a 7 ans)

Ca n’a pas empêché mon hyperacousie de s’aggraver petit à petit et mon psy admet être bien impuissant face aux douleurs rebelles que je subis du matin jusqu’au soir.

Donc oui il y a bien un lien entre corps et esprit mais la force de l’esprit à également ses limites dans certains cas.

Sinon je doute quand même qu’au moment de son suicide le brave Dietrich ait pensé à l’aspect romantique de son acte. Le suicide ne peut-il être uniquement un acte de cessation de souffrance mentale et physique?

Cette histoire me dérange profondément car je devine que beaucoup seront tentés d’imiter ce rockeur par identification. Je voulais simplement dire que la souffrance
la plus grande ne faisait pas forcement germer d’idées suicidaires, et que l’espoir n’était pas un vain mot.

Moi aussi, j’aime la vie, comme beaucoup de gens. Par contre je n’aime pas être malade, comme beaucoup de gens.

Malheureusement, c’est ça ma vie, une sorte d’arrêt maladie à durée indeterminée (qui dure quand même depuis 11 ans, avec en bonus une aggravation régulière).

Je n’irai pas jusqu’à dire que j’aime ça. J’ai du faire une croix sur mes rêves, c’est dur mais passe encore. J’ai du faire une croix sur mes envies, c’est dur mais vivable. J’ai du faire une croix même sur les petits plaisirs les plus insignifiants de la vie, comme regarder un beau paysage et se sentir bien, ou même ne rien regarder et se sentir bien, et là ça devient franchement pénible.

En tout cas il n’y a aucun risque que j’imite ce rockeur par identification. Je me demande même qui peut être assez influençable pour faire ça.

Je crois qu’il suffit de peu, « les souffrances du jeune Werther » ont fait des milliers de suicidés au 18ème.
Combien ont essayé d’imiter leur star préférée ?
A elle seule, la pouffe décolorée Maryline Monroe doit être à l’origine d’un véritable génocide de fausses blondes.

y’a un commentaire qui a sauté non? Le truc abscons sur l’influence du psychisme sur nos pathologies. Du coup mon message est un peu décalé héhé pas grave

Sinon dans le fond je vois ce que tu veux dire Nono et je comprends le besoin de nuancer un tel message mais c’est vrai que je vois mal comment on peut être incité au suicide par un témoignage. En plus ce rockeur était un inconnu et je pense que les personnes ayant de l’influence sur les jeunes sont les grandes stars et les figures mythiques non?

J’espère en tout cas.

Il se trouve qu’il était tout de même dans un état comparable à celui de beaucoup. Mais, comme cet état
est très fluctuant, qu’une plus grande tolérance au bruit apparaît même quand on croit avoir touché le fond (je suis bien placé pour en témoigner…) je ne jouerais donc pas les prophètes de malheur.

Oui Charles, le post de l’illuminé à sauté, j’avais la flemme de le lire. Une secte médicale quelconque…

Les groupes de musique pour certains sont +/_ des assasins non? D’autant + qu’ils doivent être au courant des traumatismes qu’ils infligent. Mogwai quand je les ai vu à l’astrolabe d’orléans à la fin du concert ils sont partit tour à tour en laissant le son des amplis allumé et en posant leurs instruments dessus résultat un bon larsen pendant au moin cinq minutes jusqu’à ce que le dernier musicien daigne se barrer beaucoup de gens dans le public se sont bouchés les oreilles les autres ont du prendre cher pour certain.. pfff

Un suicide n’aura pas suffit!
Avant de devenir hyperacousique suite à Werchter aussi, je ne savais même pas que ça existait.
Même si ça saoule nos proches, il faudrait peut-être en parler d’avantage pour faire bouger les autorités.
Youf, je comprends ta souffrance. J’ai parfois l’impression que ma vie s’est arrêtée aussi.
Et quand je me fais en plus engueuler par ma soit disant meilleure amie parce que j’évite les lieux bruyants, j’ai envie d’hurler…en silence.

tenez le coup,on peut vivre malgré l’hyperacousie,en adaptant des solution s bien personnalisées a son cas!meme s’il faut du temps pour les trouver et souvent aussi explorer les souffrances de son proprs corps;je pense a vous tous!!

Rédigez un commentaire