Articles commentés

La révolution silencieuse

Je n’ai pas rendu visite hier au Pancho villa des scooters. C’est chose faite. Inutile de vous joindre aux émeutiers athéniens encapuchonés, il vous suffit d’attendre quelques temps pour « participer à la révolution »… « PARTICIPEZ À...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

La discotheque infernale

Posted by Nono | Posted in prevention, santé | Posted on 02-01-2010

Mots-clefs :, , , , ,

0

Une frise de vigne serpentait le long du mur de la cuisine. Un pochoir exécuté par les précédents locataires qui ne faisait que renforcer l’absence cruelle de vert naturel. Côté cour, un nid d’obscurité abritait quantité de voisins plus ou moins ressemblants… Nous pouvions admirer juste en face, l’éternel intellectuel de balcons, torse nu, un livre à la main, une roulée entre les lèvres. Plus bas, les cris de la voisine d’en face rivalisaient chaque vendredi avec les grincements de sommier sabbatiques du marseillais botté…

C’est dans cette ruche de bruits que notre alvéole bourdonnait elle aussi : les disputes incessantes et les récriminations intempestives rythmaient les procès d’intention et les mises en demeure. Nous répétions la même comédie que les voisins au cocker dont nous moquions les répliques théâtrales quelques années auparavant.

Je plongeais dans le lit drapé d’ennui, mes oreilles répondaient à l’appel d’un étrange clairon ivre mort. Un arbitre ne cessait de me sanctionner pour faute grave… Un carton rouge immérité, que je contestais dans un sommeil agité par une foule de bruits interlopes. L’ingénieur du son en chef s’était trompé, les équaliseurs des basses étaient déréglés au maximum… La vie était devenue une discothèque infernale, une défaite de la musique absolue…

lg share fr La discotheque infernale

Articles liés

Rédigez un commentaire