Articles commentés

Concert de sons de ville : l’harmonie des klaxons …

Vive les week-ends repos ! Non non ! Ce ne sont pas de pauvres hyperacousiques sous valium que vous voyez mais des parisiens (ou touristes) en quête « d’expériences sensorielles »… Si j’ai bien compris cette mascarade pseudo poétique, des animateurs de rues...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

Dispute ou voiture ?

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 06-12-2010

Mots-clefs :,

0

Quelques sublimes pages de Proust quand il découvre que les choses ne sont pas clairement délimitées ou individualisées. Il fait la rencontre à Balbec d’Elstir, peintre impressionniste, et croise un essaim de jeunes filles ou se détachent le polo noir, le visage joufflu et les yeux rieurs d’Albertine.
Pour revenir à des considérations prosaïquement médicales, les dernières lignes de cet extrait ne sont pas sans rappeler une forme de diplacousie.

« Parfois à ma fenêtre, dans l’hôtel de Balbec, le matin quand Françoise défaisait les couvertures qui cachaient la lumière, le soir quand j’attendais le moment de partir avec Saint-Loup, il m’était arrivé grâce à un effet de soleil, de prendre une partie plus sombre de la mer pour une côte éloignée, ou de regarder avec joie une zone bleue et fluide sans savoir si elle appartenait à la mer ou au ciel. Bien vite mon intelligence rétablissait entre les éléments la séparation que mon impression avait abolie. C’est ainsi qu’il m’arrivait à Paris, dans ma chambre, d’entendre une dispute, presque une émeute, jusqu’à ce que j’eusse rapporté à sa cause, par exemple une voiture dont le roulement approchait, ce bruit dont j’éliminais alors ces vociférations aiguës et discordantes que mon oreille avait réellement entendues — mais que mon intelligence savait que des roues ne produisaient pas« .

Marcel Proust : « A l’ombre des jeunes filles en fleurs ».

lg share fr Dispute ou voiture ?

Articles liés

Rédigez un commentaire