Articles commentés

Lecteur MP3 : numérique à Noël, sonotone au printemps

Le canal de Nantes à Brest est un havre de paix, du moins quand on a la chance de ne pas y croiser de vélos-MP3… Les lecteurs MP3 se faufilent partout et déversent leurs torrents de sons compressés. Les amateurs de MP3 font mine de ne pas vous voir, mais vous ne pouvez faire autrement que de...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

Un Forgeron installe une corne de brume pour se venger de ses voisins

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 06-05-2011

Mots-clefs :, ,

5

Il ne fait pas bon être atteint d’hyperacousie à Méjannes-le-Clap où le voisinage bruyant d’une salle des fêtes met un forgeron hystérique dans tous ses états.
A tel point que ledit forgeron installe une corne de brume qui se déclenche à chaque fois que le bruit dépasse 45dB (sans doute toutes les deux secondes…).
Le lait des chèvres du coin tourne au picon bière, et chacun rêve de faire avaler sa corne de brume au forgeron d’art nommé Riva.
Ce qui devait arriver arriva à Riva dont la camionnette fut criblée de plombs.

Je vous assure ne rien avoir fumé d’illégal. J’ai juste une certitude : je n’irai jamais habiter à Méjannes-le-Clap…

lg share fr Un Forgeron installe une corne de brume pour se venger de ses voisins

Articles liés

Comments (5)

Ca a l’air d’être sympathique comme village !

L’office du tourisme a enregistré une légère baisse des réservations.

J’habite Méjannes depuis deux ans et ne changerais pour rien au monde !
C’est un petit village charmant, même si un fou furieux souhaite y faire régner sa loi ! Chose qui n’arrivera jamais, car à demander le silence, il provoque lui-même le chaos avec sa corne de brume !!! Petite suggestion pour ce monsieur : une petite retraite à Katmandou, chez les moines ???

Il ne s’agit pas du tout d’une salle de fêtes! C’est un centre sportif en fait qui jouxte la propriété de ce forgeron et…je j’habite pas loin, pratiquement en face pour dire vrai!On aurait pu s’attendre à ce que ce soit un endroit calme en bout de village, mais en fait il n’en est rien et j’explique:
Le problème c’est qu’il y a une plaine de jeux aux abords de ce centre d’hébergement sportif, assortie d’une énorme araignée où les moniteurs lâchent les enfants en fin de journée à partir de 16H30 et les laissent vociférer à tue tête sans faire de remarques et souvent jusque….22 heures!
Je confirme que certains jours,c’est littéralement intenable surtout en été: impossible d’être au calme,il faut s’enfermer pour être au calme, même quand il fait beau le soir.J’ai réalisé plusieurs enregistrements du bruits, cris, hurlements et chants répétitifs scandés bruyamment par les écoles et colonies de vacances qui s’y succèdent.
Donc, on ne se trouve pas en bordure d’un centre sportif normal qui ne fait de tord à personne mais en réalité on subit les nuisances auditives graves égales à celle d’un centre de colonies de vacances et ce jusqu’à des heures tardives.
C’est cela le vrai problème.Il suffirait que cette aire de défoulement soit déportée à l’intérieur du complexe pour régler facilement le problème….mais qui voudra le comprendre?
Je comprend très bien la réaction de ce proche voisin car certains jours il y a de quoi « péter un câble » comme on dit et souvent je n’en ai pas été loin également.
Par contre, il est vrai que la « corne de brume » était en réalité une sirène d’une puissance extrême très gênante qui, je le pensais allait faire comprendre quand même qu’il y avait un souci. L’effet a été contraire à ce qu’on pouvait en attendre car les adolescents prenaient un malin plaisir à surenchérir le bruit et des voisins non directement concernés n’ont pas compris la démarche.
Le problème de la nuisance n’est toujours pas résolu à ce jour et j’envisage de revendre un jour si aucune autorité ne se penche sur le problème.

Je ne vois d’autre solution que de faire appel à un huissier pour un constat afin d’engager des poursuites au civil (si la gendarmerie ou le maire de suffisent pas). Selon l’article R. 1334-31 du code de la santé publique : « Aucun bruit particulier ne doit, par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l’homme, dans un lieu public ou privé, qu’une personne en soit elle-même à l’origine ou que ce soit par l’intermédiaire d’une personne, d’une chose dont elle a la garde ou d’un animal placé sous sa responsabilité ».

Rédigez un commentaire