Articles commentés

Les acouphènes des antennes-relais

Yves habite face à une antenne-relais. Il se plaint, comme beaucoup de ses voisins, d’acouphènes, d’insomnie, de maux de tête et de vertiges. Ils ont dû isoler leurs appartement à l’aide de couvertures de survie. Certains repeignent leur appartement avec de la peinture de fer…...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

Les sourds interdits de prendre l’avion

Posted by Nono | Posted in santé | Posted on 21-09-2011

Mots-clefs :

2

« Discrimination » le mot est lancé après qu’une vingtaine de sourds s’est vu refuser d’embarquer à bord d’un avion de la compagnie Air Méditerranée. Motif : ils n’auraient pas été en mesure de comprendre les consignes de sécurité.
Or cette même question ne se pose pas pour des chinois à fort pouvoir d’achat qui voyagent sans comprendre un traitre mot de notre langue. Du reste, des chinois sourds peuvent sans doute circuler en toute quiétude par la voie des airs…
Il n’en reste pas moins que les membres de l’Association des Sourds de Marseille se sentent victimes d’une discrimination à cause de leur handicap.
La compagnie reconnaît son erreur et accepte de rembourser les personnes concernées, mais le mal est fait.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/09/21/des-sourds-indignes-ont-ete-interdits-d-embarquer-dans-un-avion_1575650_3224.html#xtor=RSS-3208

Multisons Silfiac, ça va saigner

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 20-09-2011

Mots-clefs :, ,

0

raveuse bourree 300x225 Multisons Silfiac, ça va saigner

Assiégée par cinq milles débiles en treillis, la riante commune de Silfiac s’apprête à résister à l’envahisseur.
Une fois de plus, les élus sont mis au pied du multisons par arrêté préfectoral. Le couperet est tombé, les infortunés habitants de Silfiac, s’ils ne réagissent pas rapidement, vont connaître les conséquences d’un multisons digne de ce nom. Fins mélomanes, esthètes en tous genres, dépressifs raffinés, gardez-vous bien de faire halte à Silfiac du 30 septembre au 2 octobre, vous y succomberiez.

Agriculteurs bio, vous n’aurez pas la chance de prescrire à vos bêtes les calmants indispensables pour supporter un tel déluge de décibels. Imaginez 120 dB durant 48 h, des infra basses délétères, auxquels s’ajoutent les cris des schizophrènes du son, et vous aurez un vague aperçu des conséquences d’un multisons sur vos cheptels bien portants. Ne vous étonnez pas de la montée en flèche des frais de vétérinaire dans les mois qui suivent…

Enfin, comment parler de cette musique crève-tympans sans évoquer les troubles auditifs qui menacent les gens de Silfiac. Rappelons que le seuil de danger est fixé 85 dB, qu’il suffit d’une heure pour subir un traumatisme sonore à cette intensité. Nul besoin d’avoir étudié à la faculté de médecine pour comprendre qu’à 140 dB, durant 3 jours, les dégâts auditifs seront dignes d’AZF.

Gageons que Serge Moëlo, le maire de Silfiac, saura rudement batailler pour faire capoter ce funeste projet.
Nous mesurerons dès lors le degré d’insoumission des habitants du centre Bretagne, dont l’esprit est toujours demeuré frondeur vis à vis du pouvoir jacobin. A défaut de quoi, il y aurait vraiment des raisons de désespérer…