Articles commentés

L’histoire d’un ancien musicien batteur

« Courage à toi, je sais que ce n’est pas évident. Je suis moi-même ancien musicien, ancien batteur. En fait voilà ma petite histoire : Je connais les symptômes depuis longtemps en fait depuis très longtemps même. Un de mes premiers souvenirs quand j’étais petit est cette musique...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

De la contagion

Posted by Nono | Posted in santé | Posted on 31-03-2012

Mots-clefs :

2

Il est un mal plus sinistre que toutes les maladies réunies: la peur de la contagion. Nous sommes bien placés pour en parler, nous qui ne sommes pas contagieux… Et pourtant… Combien de fois ai-je pu observer mon interlocuteur fébrile, empressé d’achever une conversation à peine entamée. Ses joues perdaient le beau rose de la vie au profit d’un gris terreux. Les yeux roulaient nerveusement dans leurs orbites. Il avait peur. Peur qu’un mal auquel il ne comprenait rien, mais qu’il assimilait à la folie, le gagnât sans raison.
Alors je me sentais contagieux. J’avais la nette impression que toute autre pathologie aurait suscité, sinon la compassion, du moins une forme d’indifférence polie. L’hyperacousie était bien la cause du « rejet » dont j’étais « victime ». Que l’on ne se méprenne pas. J’ai toujours évité d’en parler quand la nécessité de l’exigeait pas. Mais si vos voisins écoutent chaque soir de la techno, l’argument hyperacousique vous semblera suffisamment convaincant pour leur faire entendre raison… Ce fut de ma part une erreur de jugement. Il aurait mieux valu que je ne n’aborde jamais cette histoire d’hyperacousie : sujet casse-gueule, dialogues inintelligibles, épilogue incertain.
Non, il fallait jouer la folie, les autres se chargeraient du texte et des sous-titres. « Il est à moitié fou quoi » ai-je une fois entendu à travers ma porte. C’était deux voisins qui devaient très certainement juger mon attitude recluse peu conforme aux pratiques villageoises (absence remarquée à la tombola annuelle). ça faisait de moi un « demi fou ». ça m’allait bien. Du reste, je ne suis pas certain d’être totalement sain d’esprit. En toute subjectivité, je placerai la barre de la folie un peu moins haut, disons un tiers.
N’ayez crainte, un tiers de fou n’est pas contagieux.

Nouvel iPad3 : prévention auditive

Posted by Nono | Posted in prevention, santé | Posted on 18-03-2012

Mots-clefs :, ,

0

Je ne vous ferai pas un comparatif détaillé des nouvelles fonctions et applications de l’iPad3. Seulement j’ai été agréablement surpris pas la prévention auditive qui occupe une place importante au chapitre des consignes de sécurité.

« Prévention de la diminution de l’acuité auditive

Il existe des risques de perte d’audition irréversibles si le récepteur, les écouteurs ou le combiné sont réglés à pleine puissance. Utilisez uniquement un récepteur, des écouteurs, ou un combiné compatibles avec votre appareil. Allumez votre appareil et vérifiez le volume avant de porter tout dispositif à vos oreilles. Avec le temps, vous pouvez vous habituer à un volume plus élevé qui vous semble normal mais est susceptible d’endommager votre ouïe. Si vous entendez des bourdonnements, des sifflements (acouphènes) ou un son étouffé, arrêtez l’écoute et faites vous ausculter par un spécialiste de l’audition. Plus le volume est élevé, plus votre audition risque d’être endommagée rapidement. Les spécialistes de l’audition donnent les recommandations suivantes :

*Limitez la durée d’utilisation à volume élevé des écouteurs, du récepteur ou du combiné.
*Évitez d’augmenter le volume dans une environnement bruyant.
* Baissez le volume si vous n’entendez pas les gens parler auprès de vous.

Pour plus de renseignements sur la manière de régler un volume maximum sur l’iPad, consultez le guide de l’iPad. »