Articles commentés

Quand les rockeurs font les trois-huit

Les rockeurs n’ont plus rien à voir avec les ouvriers des années 60 dont le but était de quitter les usines concentrationnaires pour un destin plus « rose ». Aujourd’hui, l’extraction se fait dans les couches culottes doubles molletons… Pire que le prolo...

lire la suite

http://twitter.com/Artnono

Journée de l’audition : un jour sans baladeur

Posted by Nono | Posted in prevention, santé | Posted on 09-03-2010

Mots-clefs :, , ,

6

La journée nationale de l’audition aura lieu le 11 mars. Une enquête publiée en février révèle que les jeunes de 12 à 25 ans n’ont jamais autant écouté leur baladeur. La durée d’écoute moyenne est d’une heure et demi par jour. Ceux qui utilisent leur baladeur le plus longtemps, sont aussi ceux qui le mettent au volume le plus élevé. C’est pourquoi La JNA propose de laisser son lecteur MP3 de côté pendant 24 heures. Une initiative symbolique calquée sur la journée sans tabac, intéressante pour parler de la dangerosité de ces gadgets pour autistes. Ne nous leurrons pas, j’imagine mal les drogués du son abandonner soudainement leur joujou pour préserver leur capital auditif… Tout juste peut-on espérer entendre les mots « hyperacousie » et « acouphènes » au JT.
Enfin, même si elle nous concerne de près, la JNA n’en demeure pas moins une « journée » comme une autre.
Des journées sans réelle portée médiatique ou pédagogique, car le l’idéologie relativiste fait se succéder tout et n’importe quoi.
Le 10 mars se déroulera la journée de l’éducation de la maternelle au lycée, et le 12 la cybercensure sera à l’honneur. Et le 13 me demanderez-vous ? le 13 mars sera consacré à la journée mondiale de solidarité avec les prisonniers…

Compression sonore : dégâts auditifs garantis

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 20-01-2010

Mots-clefs :, , , , , ,

0

Un bon article vulgarisateur sur la compression sonore.
J’éprouve des sueurs froides à l’idée d’être soumis à une musique amplifiée dans un supermarché, ou dans n’importe quel lieu public où le silence est devenu intolérable parce qu’il ne fait pas vendre.
L’acte d’achat est le fruit d’une surstimulation visuelle et auditive, un abrutissement sensoriel qui fait oublier le goût des nuances musicales. Les MP3 couvrent d’autres musiques compressées créant une génération de musiciens à demi sourds (dans le meilleurs des cas) ou de fans de rock hyperacousiques. Ces mêmes fans qui clameront haut et fort qu’ils retournent aux concerts sans bouchons (« ne faites pas comme moi… ») et enverront, dans un grand élan altruiste, les benêts au casse-pipe.

http://www.lefigaro.fr/sante/2010/01/11/01004-20100111ARTFIG00338-frequente-la-manipulation-des-sons-nuit-a-notre-audition-.php

T.V bruit : toujours le même tube

Posted by Nono | Posted in santé | Posted on 04-12-2009

Mots-clefs :, ,

10

En direct de T.V bruit, je capte les moindres basses fréquences. Dehors, l’oreille étrange du satellite me jalouse. T.V bruit : la seule chaîne manquante au bouquet numérique, elle est pour moi. Abonné à vie !…
Mais il ne faut pas l’ébruiter surtout…
-Guérissez pour donner de l’espoir aux autres, disait le docteur L.
Je les vois défiler tous les ans, les éclopés des oreilles, mais et eux ne me donnent aucun espoir en retour.
-Sauvé ! youpi ! je reviens de loin, bon courage ! Merci !
-De rien… fais attention maintenant, ai-je coutume d’ajouter alors que leur MP3 est déjà à portée d’oreille.
-Oui, Oui t’inquiète (traduction : me gonfle pas maintenant vieux con)

Sur TV bruit c’est toujours le même tube qui passe en boucle, un mélange de rap agressif et de techno lancinante.
Un clip violent avec des couleurs qui donnent le tournis…

Quelles sont les causes des acouphènes ?

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 03-12-2009

Mots-clefs :, , , , ,

0

La liste est bien évidemment non-exhaustive, comme nous le savons les causes des acouphènes sont nombreuses et difficiles à diagnostiquer.
voici les causes les plus fréquentes identifiées :

-Les traumatismes sonores (MP3, concerts de rock, boîtes de nuit, rave, armes à feu, pétards etc. etc.)
- L’hypertension artérielle
-Les problèmes de circulation sanguine (notamment au niveau des cervicales)
-Les médicaments toxiques ainsi que les drogues
-La dépression
- La maladie de ménière
-La malocclusion dentaire
-la surdité brusque
-les problèmes digestifs
-Les bouchons de cérumen
-Le neurinome de l’acoustique
-Le barotraumatisme (plongée, altitude)
-Les otites séreuses

Que ferions-nous sans internet ?

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 10-08-2009

Mots-clefs :,

5

2009 08 10 0120341 300x283 Que ferions nous sans internet ?Sans internet, quel intérêt ?… Je vois germer une nouvelle plante de snobisme consistant à nier la révolution internet ou à la fuir. Cette attitude pour le moins réactionnaire prend racine chez les plus progressistes…  En réalité, derrière ce  mépris de façade à l’égard du net se cache également un souverain mépris pour la plèbe qui a désormais accès à la culture et au savoir en un clic. On peut toujours tergiverser des siècles sur les méfaits supposés d’internet, on oublie un peu vite à quel point, ce savoir, cette somme de connaissances à disposition du premier venu constitue un progrès immense dans l’histoire de l’humanité. Bientôt le E-reader, véritable bibliothèque ambulante remplacera les affreux MP3, car je suis convaincu que la littérature désacralisée par l’outil détrônera toutes les autres formes de virtualités. Internet suscite déjà ce goût pour l’art, ce besoin d’ailleurs, de vérité. Peu importe que l’Odilon Redon soit sur Google images ; aurais-je eu le temps de bien m’en imprégner au musée d’Orsay ? Il m’aurait fallu débourser une coquette somme pour un » beau livre »… L’étrangeté de « L’araignée qui pleure » n’en est que plus accentuée sur la toile. Et Les chœurs de « Sanctus Christi » de Schubert sur Myspace, à vous faire verser des larmes de beau. Je ne pouvais être à Vienne en 74 pour apprécier la messe…

Sans internet,  je serais sûrement interné…

Les poupées vaudou

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 18-06-2009

Mots-clefs :, , ,

0

Il fallait affronter deux vigiles électroniques pour rentrer chez soi, fouiller rapidement dans les poches resserrées de sa mémoire pour convaincre le physionomiste des chiffres… Ensuite, c’était le K2 sans ascenseur, 5 ème étage : à gauche, le couple au cocker griffeur de marches, en haut, le marseillais sympathiquement botté, au 7ème, la vieille sourde qui aimait les débats animés par Alain Duhamel…
Les murs en papier de chine absorbaient les idéogrammes du bruit ; ainsi nous vivions dans une communauté forcée où la vie des autres nous devenait familière. L’ennui et l’agacement prirent vite le pas sur la curiosité, une sorte de « poubelle la vie » au cœur du 13ème arrondissement…
Catherine était partie en colloque je ne sais où. Elle multipliait les colloques vous éviter la collocation… On s’était rencontré 7 ans plus tôt, des voisins, le coup du sel, j’avais osé… Je ne me doutais pas que l’addition serait aussi salée… 7 ans dans le 13ème, il ne fallait pas être superstitieux !
On s’effilochait comme son vieux pull… Chacun détricotait de son côté, maille après maille, patiemment, jusqu’à ce que le fil fut tendu à l’extrême et menaça de rompre, tandis que s’amoncelait à nos pieds une petite pelote de haine…
Nous utilisions nos aiguilles pour faire céder l’autre. Nous étions devenus de véritables poupées vaudou, des mots pleins la tête nous encombraient le cœur, ou l’inverse…
Je pénétrais dans un appartement vide de désir et rempli de désillusion.
La suiteici.

Le 4MC : la moto à 4 roues

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 14-05-2009

Mots-clefs :, ,

2

Non contents de nous taper sur le système à grand coups de quads sataniques, de motos cross belzébuthiennes, de scooters piaggo MP3 tout droit sortis des eaux du Styx, les ingénieurs britanniques planchent désormais sur une moto à 4 roues : le 4MC. Un moteur Yamaha de 400 cm3 propulsera ce monstrueux projet sur les routes d’un avenir que nous espérons très lointain… En effet, le bolide de la mort pourrait être conduit par n’importe quel motophile titulaire du permis voiture. Dieu nous en préserve ! l’inventeur Nick Schotter cherche pour l’instant à financer son instrument de torture auditive . Ceux qui chantent sur tous les toits solaires le joli refrain du développement durable, d’un paradis vert sans pétarades ni fumées, sont les mêmes qui se félicitent le jour ou une usine Yamaha ouvre à Trouduc en Bareuil…
La vidéo du 4MC pour les blaireaux : http://www.4-mc.co.uk/
Des nuisances sonores en perspective… j’en ai des déjà sueurs froides…

Le numérique : mauvaise réception des oreilles

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 29-04-2009

Mots-clefs :, , , , , ,

0

D’après une étude suisse, le genre musicale et la durée d’écoute des lecteurs MP3 seraient incriminés dans les problèmes d’audition. En effet, la musique classique serait infiniment moins dangereuse que le rock ou la pop, car les passages à fort volume sont courts et les passages à faible volume permettraient à l’oreille de se reposer. Selon la Suva (une assurance suisse) l’écoute du son numérique s’est largement amplifié durant les 25 dernières années au point d’atteindre des niveaux excessifs et dangereux. Quatre cent titres ont fait l’objet de mesures prouvant que le niveau général avait augmenté de 10 décibels pour atteindre 100 dB ( ce qui correspond au bruit d’une tronçonneuse ou d’une rue à fort trafic). La limite en France est de 105 dB en ce qui concerne les MP3, mais les suisses pensent encore baisser le niveau pour plus de sécurité. Une autre solution consisterait à ajouter une limitateur de son qui se déclencherait en cas de danger pour l’audition.
source : http://www.suva.ch/fr/

Prevention sur les baladeurs MP3

Posted by Nono | Posted in prevention | Posted on 04-03-2009

Mots-clefs :, , , , , , ,

1

Yves Cazal chercheur à l’INSERM tire une fois de plus la sirène d’alarme des baladeurs MP3. Rien de nouveau dans cet article de Libération si ce n’est peut-être la comparaison avec le monde du travail et l’évolution historique des traumatismes sonores.
Je note également que le Portugal songerait à baisser le volume sonore à 75 dB. De quoi créer des émeutes à Lisbonne !
Cela étant, on regrettera que n’apparaissent jamais les mots d’ »acouphènes » et surtout le paria « hyperacousie », celui qui fait autant peur aux journalistes qu’aux ORL…
Le discours reste le même, aussi flou quant aux risques (au pire une génération de sourds à 50 ans…). La prévention sur les dangers immédiats est en revanche passée sous silence. Un certain relativisme sur les Raves s’installe, prend ses aises sur la toile douillette. Pourtant on sait à quel point ces mêmes raves détériorent sinon l’audition des raveurs sous kétamine, du moins celle des voisins sous Xanax…
Ne comptons pas sur les « gentils » audio-tartuffes, trop heureux d’abandonner la prévention aux marchands de disques, lesquels multiplient les sites de « dédramatisation » pour reprendre un mot affreux mais à la mode.

« Les baladeurs sont-ils pires que le bruit au travail, à l’usine ?
Avec les baladeurs, on se trouve confronté à une situation inédite. Le bruit au travail est perçu, à juste titre, comme une nuisance. Celui du baladeur est une source de plaisir. Dès lors, c’est un problème plus difficile à maîtriser. L’exposition au bruit professionnel a trouvé très tôt un cadre de réflexion avec la réglementation des risques sanitaires au travail. Après la Seconde Guerre, les médecins se sont inquiétés des troubles auditifs générés par le bruit dans les usines, sur les chantiers, etc. Probablement la retombée de l’observation de surdités chez des soldats exposés à des déflagrations ou des bruits continus de grande intensité.
 »
Article de Libération

Jeux dangereux

Posted by Nono | Posted in prevention, santé | Posted on 30-01-2009

Mots-clefs :, ,

0

jouets+dangereux Jeux dangereux
cherchez l’intrus…

Je remets sur le tapis du salon les jouets bruyants
non sans danger pour la santé fragile des bambins et des parents nerveux…
E-santé-be nous gratifie d’un magnifique inventaire de la pollution ludique, sonore et trébuchante, un véritable cauchemar de Noël :

« Les jouets sonores sont de plus en plus nombreux et, il faut bien l’avouer, très plébiscités par les enfants. Attention toutefois, regardez bien les niveaux sonores indiqués sur les emballages. Certains dépassent l’entendement et risquent d’endommager l’audition des enfants… et des parents. »

SUIVEZ LA NOTICE

Merci à Val pour l’info.